Logo Hope Of Street, le sourire de demain

Hope Of Street, le sourire de demain

Résumé : Hope of Street, le Sourire de Demain est une initiative de trois jeunes étudiants d’Île-de- France respectivement originaires de Côte d’Ivoire, Haïti et Tunisie. Issus de parcours scolaires disparates, ils souhaitent en 2016 mettre à profit leurs acquis et leur passion au service d’un idéal commun, et apporter leur aide aux personnes à la rue.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2016
  • Lieu de réalisation : Paris – Île de France
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : Autofinancement par différentes initiatives

Organisme(s)

  • Hope Of Street, le sourire de demain
  • 1 square de Cherbourg
  • 93800 Epinay-sur-Seine
  • Salariés : N/C
  • Bénévoles : 13
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  22/03/2017
Appréciation(s) du comité : Programme récent - doit faire ses preuves
Solution(s) : Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Sans abris, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Droits fondamentaux, Biens essentiels

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Diabi Aby , « Hope Of Street, le sourire de demain », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

À la suite d’organisation de nombreuses maraudes et de visites de centres de SDF en île de France, un groupe d’amis, les membres de Hope Of Street, décident de s’organiser en association afin de pouvoir avoir un impact à plus grande échelle.

Objectifs du programme

L’association répond à un besoin grandissant d’aide et de soutien aux personnes en situation de précarité, que celle-ci soit financière ou alimentaire. C’est sur ce double objectif que se construit ce projet associatif. L’association veut également organiser un suivi psychologique pour ces personnes notamment en les orientant pour éviter l’abandon face à la situation vécue. Elle agit également sur un public plus jeune au sein de la ville d’Epinay-sur-Seine dans le but de sensibiliser dès le plus jeune âge à la lutte contre la précarité.

Actions mises en oeuvre

L’association réalise ainsi un nombre varié d’actions qui ont encore vocation à se réinventer mais surtout elle se veut toujours plus innovante :
- Organisation de maraudes hebdomadaires.
- Organisation de tournois de foot avec les « enfants de la rue » (fils ou filles de personnes dans le besoin)
- Distribution de kits scolaires, alimentaires, soins …
- Orientation des personnes dans le besoin (orientation vers le centre d’hébergement le plus proche, suivi sur les démarches administratives)
- Organisation de ventes de gâteaux ou de brocantes afin de récolter des fonds pour les différents projets.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- L’association est encore jeune et ne dispose de chiffres précis quant à la portée de son action.
- Elle organise quatre maraudes par mois qui attirent entre 30 et 40 personnes à chaque fois. La demande est boostée par la présence massive de réfugiés dans différentes zones (Porte de la Chapelle).
- Grâce aux gains réalisés lors de ventes de gâteaux ou d’évènements de quartiers, l’association est aujourd’hui en mesure de s’autofinancer.
- Grâce à la sensibilisation des plus jeunes réalisée, certains (entre 10 et 14 ans) ont pu participer à une maraude

Originalité du programme

L’originalité du programme repose essentiellement sur son autofinancement. Les acteurs ont su trouver une source de revenu viable à travers la vente de gâteaux organisée dans différents quartiers. La très grande diversité des membres permet de répondre à différentes demandes en terme culinaire.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

L’association a développé différents partenariats dans le cadre du programme :
- Avec le service social de la Mairie d’Epinay-sur-Seine (93800) qui devrait leur apporter un soutien logistique.
- L’association de football d’Orgemont qui permet à des enfants de bénéficier d’entrainement sans devoir payer.
- Le club de Football d’Epinay-sur-Seine qui fournit du matériel sportif non-utilisés qui a vocation à servir aux enfants, voir peut-être même à des enfants de la ville d’Abidjan en Côte d’Ivoire.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Etant une association relativement jeune, les principales difficultés sont de l’ordre du financement. En effet, ne pas disposer de local pour l’organisation des maraudes a été une réelle difficulté.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Afin de remédier à cette difficulté, l’association a su démarcher différents partenaires dans le but d’en acquérir un. Celui-ci est aujourd’hui en cours d’obtention.

Améliorations futures possibles :

L’association tend à s’internationaliser avec notamment des actions réalisées en Afrique avec des orphelinats présents sur place. La communication de l’association a également vocation à être repensée.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

« L’engagement associatif est très particulier et demande une implication totale » a voulu souligner la Trésorière de l’association Aby. Le besoin de s’organiser autour d’une équipe structurée et déterminée est fondamentale. En effet, beaucoup de personnes se rendent compte après coup que le temps leur manque pour lancer des initiatives. Posséder une fibre sociale est ainsi indispensable.

En outre, il est fondamental de disposer de différents profils au sein de l’association afin de pouvoir répondre aux différents problématiques rencontrées (administratives, économiques, …).

Partager cette fiche
Télécharger la fiche