Logo ANIS

FabLab : un outil pédagogique de médiation en direction des jeunes

Résumé : Depuis 2013, l'association ANIS et Meuh Lab expérimentent l'utilisation du FabLab (Fabrication Numérique), dans le cadre d'ateliers pour des jeunes de quartiers populaires de la Métropole lilloise. Le FabLab se révèle être un bon outil pour de valoriser les compétences des jeunes.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2013
  • Lieu de réalisation : Métropole lilloise
  • Budget : 20000 €
  • Origine et spécificités du financement : Fondation Orange

Organisme(s)

  • ANIS , Meuh Lab
  • 19 rue Nicolas Leblanc
  • 59000 Lille
  • Salariés : 1
  • Bénévoles : 10
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  06/06/2015
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Education Emploi Exclusion et isolement
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Bottom Of the Pyramid (BOP), Adolescents
  • Domaine(s) :  Travail, Moyens de communication, Éducation, Formation

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Flodrops Hélène , « FabLab : un outil pédagogique de médiation en direction des jeunes », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

La culture numérique constitue désormais un enjeu crucial pour les jeunes, notamment pour accéder à l’emploi. Cependant, la maîtrise des pratiques numériques est marquée par des inégalités sociales fortes. Consciente de ces enjeux, l'association Chtinux puis ANIS, met en œuvre le projet « m.e.u.h|lab » : machines électroniques à usages humanistes. Il s'agit d'un réseau de mutualisation d’outils numériques, d’apprentissage mutuel, de partage d’imaginaires, dans le but de créer et de fabriquer à peu près tout et n’importe quoi. Ce projet consiste à créer et animer des temps de rencontres, d’échanges, de découverte, d’apprentissage de pair à pair.

Objectifs du programme

- Valoriser les compétences de chacun et révéler le potentiel des jeunes
- Permettre aux jeunes des quartiers populaires d'acquérir de nouvelles compétences
- Créer une dynamique d'éducation populaire permettant à tous d'avoir accès aux outils usages des outils numériques
- Apprentissage en pair à pair et travail collaboratif

Actions mises en oeuvre

2012-2013-2014 :
- ateliers de Fab Lab, co-animés avec Meuh Lab, auprès de jeunes de quartiers populaires (thèmes abordés : ceux liés à la "citoyenneté numérique", aux arts numériques, à l'artisanat numérique...)
- Actions de valorisation de ces ateliers : création de supports comme des affiches, des flyers, des vidéos...

2013 : communication et sensibilisation à la culture Fab Lab. Recrutement d'un volontaire en Service Civique pour une mission d’appui à la sensibilisation et au développement du matériel libre pour un usage solidaire des TIC (exemples d’actions : Camp d’été 2013 à Boulogne-sur-mer, « La Meuhchine », fraiseuse numérique libre CNC...)

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 300 jeunes ont suivi les ateliers de fabrication numérique.
- Un court métrage réalisé lors du dernier atelier : https://www.youtube.com/watch?v=ZUEvr6walUM
- Poursuite et développement du projet sur différents volets en 2015 et 2016
- Valorisation des filières techniques (notamment les formations en lien avec les machines à commandes numériques)

Originalité du programme

Ce projet d'éducation populaire au numérique est pensé de façon transversale. Il permet à la fois de décloisonner les activités techniques et créatives mais aussi de développer un accompagnement de projets par les « pairs » (c'est-à-dire un mode horizontal).

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Centres sociaux, collèges, médiathèques, mairies de quartier, association Lille Makers

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Mise en place des ateliers dans les structures d'accueil : les structures ne sont pas toujours convaincues des objectifs de ces ateliers et/ou n'ont pas toujours le temps de communiquer auprès de leur public

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Temps de rencontres et d'échanges avec les partenaires pour expliquer les tenants et aboutissants de ce projet et mise en place de supports de communication pour valoriser les ateliers.

Améliorations futures possibles :

N/C

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Travailler en amont les partenariats avec les structures d'accueil des ateliers
- Préparer des supports de communication (à destination des structures et à destination de leur public)
- Permettre aux jeunes de poursuivre leurs projets en dehors des temps d'atelier en aménageant une pièce dédiée au sein de la structure ou en leur proposant de rejoindre un Fablab.
- Philosophie du projet : développer des productions de biens communs, c'est-à-dire pouvant bénéficier au plus grand nombre et répondant à des besoins ou problématiques locales.

Pour en savoir plus

http://www.anis.asso.fr/Presentation-du-projet-ANIS.html


Partager cette fiche
Télécharger la fiche