Logo Habitat et Développement Groupe Interrégional – Agence Nord – Pas de Calais

Espace ressource précarité énergétique sur le département du Pas de Calais

Résumé : Afin d’apporter une réponse plus pertinente sur son territoire, Habitat & Développement gère l’animation d’un espace ressources départemental de prévention de la précarité énergétique à destination des acteurs sociaux. Il a pour objectifs de former, mettre en réseau, échanger et mutualiser les actions d’intervention auprès des familles.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2013
  • Lieu de réalisation : Département du Pas de Calais
  • Budget : 47610 €
  • Origine et spécificités du financement : ADEME NPdC, Conseil Régional NPdC et Conseil général du Pas de Calais

Organisme(s)

  • Habitat et Développement Groupe Interrégional – Agence Nord – Pas de Calais
  • 3 rue Alexandre Maniez
  • 62750 Loos en Gohelle
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 85
  • Adhérents : 8
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  11/06/2014
Solution(s) : Précarité énergétique
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels
  • Domaine(s) :  Logement, Énergie, Budget

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Marichez Jean-Marc , « Espace ressource précarité énergétique sur le département du Pas de Calais », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Une première étude régionale sur l’aide aux familles face aux impayés d’énergie avait été réalisée (par un autre bureau d’études) en 2003-2004. Une actualisation de cette étude, ainsi qu’un test de mise en œuvre territoriale d’actions nous ont été confiés en 2007-2008. L’une des propositions de la conclusion de ce travail était notamment d’organiser des outils d’échanges entre acteurs (réseau, formations, colloques).

Objectifs du programme

Sur le département du Pas de Calais, animer un espace ressource de prévention de la précarité énergétique à destination des acteurs sociaux ayant pour objectifs de former, mettre en réseau, échanger et mutualiser les actions d’intervention auprès des familles.

Actions mises en oeuvre

- Mise en place et animation d’un module de formation à destination des travailleurs sociaux
- accompagnement à la préparation et co-animation d’ateliers collectifs pour des publics en précarité
- création et animation d’outils d’échanges en réseau (groupe de discussion, plateforme de données téléchargeables, lettre d’information)
- organisation et animation de rencontres territoriales ou thématiques et d’une journée annuelle d’échange pour l’ensemble du réseau

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Animation de 7 formations (+ 2 en parallèle organisées par le CNFPT Nord-Pas de Calais) touchant 90 stagiaires de 26 structures différentes
- Accompagnement sur 4 actions d’animations locales (2 ateliers collectifs, 1 forum et 1 dispositif visite-animation)
- Création d’un groupe de discussion Google (127 membres fin 2013), d’un site de partage de données et d’une lettre d’information mensuelle

Originalité du programme

Un outil à l’échelle départementale qui permet d’échanger et de mutualiser les moyens (2 groupes de travail sur les ateliers er les visites vont être créées en 2014). Son équivalent existant également dans l’autre département de la région (celui du Nord), il y aura également possibilité d’élargir cette mutualisation grâce également à l’appui d’une instance régionale (groupe précarité énergétique créé dans le cadre du plan climat régional).

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Les rencontres territoriales (9 programmées en 2014) vont permettre un rapprochement, en vue de partenariats, entre les associations agréées par le Département dans le FSL (principalement les acteurs formés en 2013), les collectivités territoriales notamment celles porteuses d’un plan climat et/ou d’un opérationnel habitat (OPAH-PIG), les acteurs sociaux départementaux ou locaux (CCAS par exemple), les associations caritatives…

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Point évoqués dans les évaluations des formations de 2013 :
- manque d’outils adaptés aux travailleurs sociaux pour les visites
- difficultés de mise en œuvre d’ateliers collectifs (publics, organisation)
- comment interpeller les bailleurs
- quels financements pour les petits travaux
- quel impact réel des actions menées
Par ailleurs complexité de mise en œuvre de rencontres locales (charge de travail des acteurs les plus concernés, lourdeur du porteur principal de la mission qu’est le CG)

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Notre espace ressource met en place, en 2014, 2 groupes de travail (visites à domicile, ateliers collectifs) pour les personnes ayant déjà suivi la formation de base
Le Conseil Général envisage la création d’une aide aux petits travaux et le recrutement d’ambassadeurs pour les visites à domicile

Améliorations futures possibles :

Voir les pistes d’amélioration proposées dans le point précédent, et qui seront mise en œuvre durant l’année 2014

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Enchainer rapidement après les formations sur de l’opérationnel (accompagnement sur la mise en place d’ateliers collectifs par exemple) avec validation et appui de l’employeur de chaque stagiaire.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Impact mesurable de la mise en application des « bons gestes » sur la facture ou consommation d’énergie. Les travailleurs sociaux et les financeurs des actions et programmes souhaitent en effet mesurer l’efficacité des actions menées. Quels types d’indicateurs peuvent permettre de vérifier l’impact du travail réalisé : amélioration du confort, baisse de la facture d’énergie, bien-être et santé de l’occupant, amélioration des relations sociales… et comment les mesurer.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche