Logo ERIS

Eris : un accompagnement sur mesure pour rédiger des documents administratifs

Résumé : Depuis une vingtaine d’années, l’association villeurbannaise ERIS (Entraide Rédaction et Information Sociale) vient en aide à toute personne démunie face à la compréhension et à la rédaction de documents administratifs. Elle favorise ainsi l'accès aux droits.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1995
  • Lieu de réalisation : Villeurbanne
  • Budget : 1500
  • Origine et spécificités du financement : Mairie de Villeurbane, Conseil Général, adhésions
  • Télécharger l’annexe n°1

Organisme(s)

  • ERIS
  • Maison Berthy Albrecht, 14 place Grandclément
  • 69100 Villeurbanne
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 25
  • Adhérents : 30

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  09/05/2014
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés !
Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance Exclusion et isolement
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Seniors, Personnes en situation de handicap, Immigrés, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Protection sociale, Éducation, Formation, Droits fondamentaux, Budget

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Villeurbanne)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Chabalier Michel , « Eris : un accompagnement sur mesure pour rédiger des documents administratifs », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Constatant une absence totale de structures aidant les personnes en difficultés face à l’écriture et à la rédaction de dossiers divers, Bernadette Vignier et deux juristes ont créé l’association ERIS (Entraide Rédaction et Information Sociale) en 1994, d’abord sous le nom d’« Entraide juridique ». Aujourd’hui, l’association accueille dans ses 6 permanences (créées au fil des années), 6 demi-journées par semaine, toute personne qui en manifeste le besoin pour : écouter, informer, orienter et aider à l’écriture et à la rédaction de courriers et dossiers administratifs (sur le handicap, le surendettement, la naturalisation...).

Objectifs du programme

Accompagner toute personne démunie fasse à l’écriture, à la complexité de certains documents administratifs, voire à l’accès à leurs propres droits, en aidant à la rédaction de leur courrier ou dossier administratif

Actions mises en oeuvre

- Accueil, écoute, et entraide rédactionnelle : aider à rédiger et remplir en intégralité des courriers ou dossiers grâce à un accompagnement individualisé (rendez-vous de 30 minutes, 1 bénéficiaire pour 2 intervenants)
- En fonction de la longueur / complexité des demandes, le bénéficiaire va venir une ou plusieurs fois (sur plusieurs semaines) dans la même permanence.
- Les bénéficiaires font spontanément appel à l’association et ont le choix entre 6 lieux de permanences.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Entre 700 et 800 personnes aidées par an (les 6 permanences comprises). Demandes les plus récurrentes : concernent le handicap et sont à destination de la Maison Départementale du Rhône (MDR) ou de la Caisse des Allocations Familiales (CAF)
- ERIS remplit par ailleurs des dossiers particulièrement complexes (ex. naturalisation ou surendettement).
- Peu de retours sur les actions (seules les bénéficiaires revenant pour une autre demande donnent des nouvelles) mais une reconnaissance et un suivi des partenaires au fil des ans (implication, subventions)
- Légère évolution des bénéficiaires : augmentation du nombre des personnes qui auraient été capables de remplir leur demande seules (manque de confiance, stress de se tromper, etc.), et des personnes de nationalité française.

Originalité du programme

ERIS lutte contre une forme de « handicap social » parfois oublié : celui de ne pas maîtriser l’écriture, la lecture, et/ou la compréhension de formulaires administratifs. Peu d’associations agissent sur ces problématiques, les personnes en difficultés doivent généralement se tourner vers des services d’institutions françaises dépassées et ne proposant pas d’accompagnement personnalisé.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Mairie de Villeurbanne, Centre Communal d’Actions Sociales (CCAS , Maison de Justice et du Droit de Villeurbanne, Maisons du Rhône (MDR), Adoma, Aralis, la Croix-Rouge, France Bénévolat, VVIS , Forum des réfugiés, association Astrée, Comités d’Intérêts Locaux (CIL)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- ERIS a des difficultés pour s’adapter aux évolutions administratives (relativement importantes et rapides)
- Difficultés pour trouver des bénévoles disponibles de façon pérenne
- Parfois, l’aide à la rédaction ne suffit pas, le bénéficiaire doit directement se déplacer au service concerné (mairie, CAF...)
- Difficultés pour trouver des lieux adéquats (lieux de permanences), ouverts sur la ville et stratégiquement bien situés pour l’accueil des bénéficiaires.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Les bénévoles reçoivent une formation gratuite chaque année sur une thématique concrète (sécurité sociale, handicap, naturalisation, etc.), par des assistantes sociales des MDR, des formateurs du Forum des réfugiés, ou d’autres associations
- ERIS suit des formations dispensées gratuitement par l’association nationale Astrée.
- En cas d’incapacité, ERIS redirige ses bénéficiaires vers d’autres structures adéquates sur Lyon ou Villeurbanne (Comité inter mouvements auprès des évacués - CIMADE -, Forum des réfugiés, médiateurs sociaux ou juridiques, etc.). De même, lorsqu’une personne ne sait pas qu’elle peut avoir accès à telle aide de l’Etat, elle sera guidée et réorientée.
- La seule aide par prise rendez-vous ne permettait pas de répondre promptement aux demandes urgentes. L’ouverture d’une sixième permanence (lieu d’accueil supplémentaire) a permis à l’association de se développer et de répondre en intégralité aux besoins de ses bénéficiaires.

Améliorations futures possibles :

N/C

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Méthodologie : travailler en équipe est primordial
- Ne pas être rebuté face aux documents institutionnels
- Etre patient et pédagogue afin de comprendre les demandes de chaque bénéficiaire
- Accepter de toujours se former pour actualiser ses propres connaissances
- L’association est reconnue par les instances sociales publiques.
- Bonne implantation géographique pour être au plus près des bénéficiaires

Pour en savoir plus

Partager cette fiche
Télécharger la fiche