Logo Le Rocher Oasis des Cités

Encourager la réussite scolaire dans les cités

Résumé : L’association « Le Rocher » propose aux enfants et adolescents vivant dans des cités une aide aux devoirs et un accompagnement pour favoriser leurs apprentissages.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2000
  • Lieu de réalisation : Bondy, Grenoble, Lyon, Marseille, Toulon, Paris, Les Mureaux
  • Budget : 1000000 €
  • Origine et spécificités du financement : Particuliers (42%); Fondations et entreprises (29%); Subventions publiques (17%); Autres (12%)

Organisme(s)

  • Le Rocher Oasis des Cités
  • 2 rue Corneille
  • 78130 Les Mureaux
  • Salariés : 25
  • Bénévoles : 350
  • Adhérents : 7
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  07/09/2015
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Education Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Vieilfault Victor , « Encourager la réussite scolaire dans les cités », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

L’association « Le Rocher Oasis des Cités », créée en 2000 par Cyril Tisserand, a constaté qu’un certain nombre de facteurs (souvent concentrés dans les cités) ne favorisent pas la réussite scolaire : mauvaise image de l’école, stigmatisation de l’enfant qui ne réussit pas, manque de lien entre les parents et l’école, le fait de ne pas parler français à la maison, beaucoup d’élèves en difficulté dans les mêmes classes… Face à cela, Le Rocher a décidé de mener des actions pour encourager la réussite scolaire des enfants des cités dans lesquelles il est implanté.

Objectifs du programme

- Développer les savoir-faire et savoir-être nécessaires à la réussite du projet de vie de chaque personne
- Impliquer les parents dans le parcours scolaire du jeune et dans ses choix d’orientation
- Créer autour du jeune un réseau d’adultes qui travaillent dans le même objectif : autonomie et responsabilité

Actions mises en oeuvre

- Commence par une inscription (20€ pour l’année) où sont présents les parents, l’enfant et le directeur de l’antenne du Rocher. Ils décident ensemble des jours où l’enfant viendra et fixent des objectifs trimestriels. Une fiche sur les progrès de l’enfant (scolaires, et dans son comportement) est remplie tout au long de l’année
- Les lundi, mardi, jeudi et vendredi soir, les enfants et adolescents sont accueillis au Rocher pour 1h maximum. Chaque volontaire en service et bénévole prend en charge un groupe de 3 jeunes maximum ; les aident pour faire leur devoirs et travaillent sur leur comportement, leur façon d’être, leur langage, le respect des autres… Dans certains cas, il est mis en place du soutien scolaire à domicile et dans ces cas l’on peut travailler sur d’autres points : comme celui de trouver un endroit calme pour que l’enfant puisse faire ses devoirs.
- Les séances sont suivies d’un entretien en équipe afin de mettre en lumière les points positifs et les blocages qui ont pu être rencontrés pour aider au mieux les enfants et les parents.
- Les mercredis après-midi, des activités théâtre sont proposées : les enfants improvisent sur des sujets qui leur plaisent, et jouent une pièce à la fin de l’année.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- En primaire, presque tous les enfants se réinscrivent d’une année sur l’autre, mais la plupart arrête en 3ème.
- Toulon : 30 ; 60 à Paris ; 40 à Bondy ; pas à Grenoble, 30 à Lyon ; 40 à la boca ; 100 aux Mureaux. En majorité des primaires
- Pas d’indicateurs quantitatifs mis en place, mais les élèves obtiennent en moyenne de meilleures notes.
- Le Rocher est aussi membre du Programme de Réussite Educative des Mureaux, de Toulon, ce qui montre que les pouvoirs publics territoriaux reconnaissent l’efficacité de ce dispositif.

Originalité du programme

L’association a un regard global sur l’enfant, sa famille et son environnement, grâce à son implantation dans les cités. Elle a également la volonté d’aller au cœur du problème, en comprenant les blocages qui empêchent la réussite des jeunes.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Etablissements scolaires : pas de partenariat formel, mais l’association va voir les professeurs principaux, et essaient de nouer des liens avec les équipes pédagogiques
- Mairies : financement
- Centres sociaux locaux
- Une professeure de théâtre a été engagée par le Rocher pour mener des activités le mercredi
- Certains lycées : des élèves viennent parfois en groupe pour aider aux devoirs

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Configuration des locaux : ils sont petits, et il faut donc faire attention à ce que chacun ait de l’espace, et que le matériel ne soit pas cassé lors des activités
- Parfois quelques tensions entre certains élèves  séparation dans plusieurs salles, avec des tables nommées
- A chaque rentrée scolaire, de nouveaux volontaires en service civique arrivent et doivent être formés, ce qui prend du temps

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Quand il y a des tensions, les jeunes sont séparés, et la constitution des tables est prévue à l’avance
- Les bénévoles sont de réels renforts. Ils connaissent bien le programme et aident donc à la formation des nouveaux volontaires en service civique.

Améliorations futures possibles :

- Diversifier les activités proposées pour que le dispositif s’adapte mieux aux besoins des jeunes et qu’ils accrochent plus. Par exemple, à Bondy, des ateliers musique, poésie… sont prévus pour faire respirer le groupe.
- Réussir à avoir un adulte pour un ou deux enfant(s)
- Attirer plus de bénévoles qui travaillent dans des entreprises

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Les enfants se sentent bien dans l’association.
- Même s’il peut y avoir des tensions, il faut qu’ils sentent que les adultes sont bienveillants
- Il y a toujours des moments privilégiés entre un jeune et un adulte

Partager cette fiche
Télécharger la fiche