Logo Ecole à l'hôpital

Ecole à l'hôpital: quand l'enseignement fait partie du soin

Résumé : L’association « l’Ecole à l’Hôpital » propose des cours individuels aux jeunes malades de 5 à 25 ans à l’Hôpital et à domicile en Île-de-France.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1929
  • Lieu de réalisation : Ile-de-France
  • Budget : 500000 €
  • Origine et spécificités du financement : Privés (Fondations) et public

Organisme(s)

  • Ecole à l'hôpital
  • 89 rue d'Assas
  • 75006 Paris
  • Salariés : 21
  • Bénévoles : 422
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  30/06/2015
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés !
Solution(s) : Education Santé
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Santé, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Piat Joséphine , « Ecole à l'hôpital: quand l'enseignement fait partie du soin », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

L’association « l’Ecole à l’Hôpital » a été créée en 1929 par Marie-Louise Imbert, professeur de philosophie, afin de proposer de l’enseignement aux enfants hospitalisés pendant une longue durée. Elle a tout de suite reçu le soutien des médecins hospitaliers. L’enseignement permet au jeune malade de garder un lien avec l’école, et, pour les médecins hospitaliers, fait partie des soins car il permet de se projeter dans l’avenir.
« L’Ecole à l’Hôpital » a été reconnue d’utilité publique en 1978 et a reçu l’agrément du Ministère de l’Education Nationale en 1996. L’association est partenaire de L’Education Nationale dans certains hôpitaux pédiatriques ou services de pédiatrie. L’Ecole à l’Hôpital intervient également au domicile des jeunes malades en Ile-de-France.

Objectifs du programme

Les objectifs varient en fonction des besoins et des attentes exprimés par le jeune :
- poursuivre sa scolarité : le jeune est hospitalisé pendant une courte durée et ne veut pas interrompre ses apprentissages
- combler un retard
- donner le goût et l’envie d’apprendre (en particulier pour les jeunes en difficulté et/ou en conflit avec l’institution scolaire)
- maintenir une activité intellectuelle
- éviter la rupture scolaire
- remettre l’élève à niveau après une longue interruption
- préparer aux examens type Brevet et Baccalauréats
- aider à préparer une orientation professionnelle

Actions mises en oeuvre

Les jeunes élèves sont confiés par les équipes médicales hospitalières.
- Les coordinatrices de scolarité présentes dans les hôpitaux rencontrent chaque jeune confié par les équipes médicales et établissent un projet scolaire avec chacun. La durée de prise en charge varie en fonction de la pathologie, des soins et de l’état de santé de chaque jeune. Chaque coordinatrice de scolarité organise les cours individuels grâce à son équipe d’enseignants bénévoles. A l’issue de chaque cours, les enseignants rédigent une rapide synthèse du cours donné à chaque jeune et fait un point avec la coordinatrice de scolarité.
- Tout au long de l’année scolaire, l’association veille à proposer à ses enseignants bénévoles des journées de formation, des colloques, des réunions d’informations sur des sujets pédagogiques ou médicaux.
Enfin, l’association réunit tous ses enseignants bénévoles une fois par an à l’occasion de la Journée de l’Ecole à l’Hôpital.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2013-2014, 4.113 jeunes malades ont bénéficié de 20 537 cours donnés par 422 enseignants bénévoles, dans plus de 40 hôpitaux en Ile-de-France ainsi qu’au domicile des jeunes.

Originalité du programme

- Le principe du cours individuel permet de répondre précisément aux besoins et aux attentes de chaque jeune.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Assistance Publique Hôpitaux de Paris
- Autres hôpitaux de Paris et d’Ile de France
- Partenaires financiers
- Collectivités locales et territoriales
- Etablissements scolaires

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Manque d’enseignants bénévoles qui ont du mal à s’engager sur une demi-journée par semaine de façon régulière tout au long de l’année scolaire
- Manque de financement pour pouvoir étendre l’action, notamment dans des structures hospitalières privées.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Etendre le recrutement vers les universités, les grandes écoles, les entreprises et ouvrir le recrutement à des intervenants qui souhaitent s’impliquer de façon plus « ponctuelle » (contre un engagement d’une demi-journée par semaine, tout au long de l’année scolaire).
- Mettre en place une politique d’animation et de suivi du fichier des bénévoles plus régulière et plus personnalisée
- Renforcer les démarches auprès des financeurs privés.

Améliorations futures possibles :

- Mieux faire connaître la mission et les actions de l’Ecole à l’Hôpital auprès des financeurs, des familles et du grand public.
- Doter les enseignants bénévoles de l’outil numérique en complément des interventions en face à face avec les élèves
- Dans le respect des programmes, adapter et élargir notre pédagogie (stimulation, remotivation, orientation,…) et proposer à nos enseignants des formations spécifiques.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- le principe du cours individuel permet une réponse « sur mesure » pour chaque jeune élève
- Les enseignants bénévoles expérimentés sont en capacité de s’adapter à chaque demande

Pour en savoir plus

Historique de la prise en charge de l’enseignement à l’hôpital
- En 1929, création de l’association l’Ecole à l’Hôpital à Paris puis à Lyon en 1930 et dont la mission est de permettre aux jeunes malades et accidentés de poursuivre leur scolarité.
- En 1970 : l’Education Nationale créé des postes d’instituteur dans les hôpitaux. L’Ecole à l’Hôpital poursuit sa mission en partenariat et en complémentarité avec l’Education Nationale.
- A partir des années 1980, les protocoles de soins incluent la possibilité pour les enfants de rentrer chez eux plus vite ou entre deux traitements. Pour autant, l’état de santé de ces jeunes malades ne permet pas toujours un retour en établissement scolaire.
- A partir de 1990, L’Ecole à l’Hôpital propose, à la suite de la prise en charge à l’hôpital, de poursuivre les cours à domicile pour ces jeunes.
- En 1998, l’Education Nationale créé les Services d’Assistance Pédagogique à Domicile (SAPAD). Depuis, la prise en charge de ces jeunes malades à domicile par l’Ecole à l’Hôpital se fait en partenariat avec les SAPAD.
Le milieu médical est actuellement en évolution avec le développement d’unités ou de services dédiés à l’adolescence, dans lesquels, l’Ecole à l’Hôpital est régulièrement sollicitée.


Partager cette fiche
Télécharger la fiche