Logo Programme de réussite éducative (PRE) d’Argenteuil

Donner du sens à l’exclusion temporaire

Résumé : Le Programme de réussite éducative d’Argenteuil accueille sur une semaine des collégiens exclus temporairement et leur propose divers ateliers pour donner un sens à la sanction.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2014
  • Lieu de réalisation : Argenteuil
  • Budget : 15500 €
  • Origine et spécificités du financement : CGET et Ville

Organisme(s)

  • Programme de réussite éducative (PRE) d’Argenteuil
  • 9 rue des Celtes
  • 95100 Argenteuil
  • Salariés : 9
  • Bénévoles : N/C

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  23/01/2017
Solution(s) : Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
  • Bénéficiaires :  Adolescents, Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : SANGARE Typhaine , « Donner du sens à l’exclusion temporaire », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Sur la base d’une convention de partenariat avec les trois collèges de la Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP), E. COTTON, C. MONET et L. AUBRAC, le PRE accueille des élèves de ces établissements faisant l’objet d’une sanction d'exclusion ou faisant l’objet d’une mesure conservatoire d’exclusion avant leur conseil de discipline.

En 2016, nous avons étendu le dispositif à deux autres collèges: le collège A. Camus du quartier du Val-Notre-Dame et le collège P. Vaillant-Couturier du Centre-ville.

Des dérogations peuvent être accordées à d’autres établissements scolaires pour accueillir des jeunes Argenteuillais en situation d’exclusion scolaire, en fonction des profils des élèves proposés. Sont prioritaires et privilégiés les élèves en voie de décrochage scolaire.

Objectifs du programme

- Permettre aux collégiens exclus de mesurer les conséquences de leurs actes
- Donner un sens à la sanction
- Donner les clés de compréhension de leur comportement, de leur système de fonctionnement et de leurs ressources internes
- favoriser le retour au collège et leur ré-insertion dans les apprentissages et leur scolarité
- Éviter l’errance des jeunes pendant leur période d’exclusion et utiliser ce temps pour faire un travail de réflexion

Actions mises en oeuvre

Le contenu pédagogique :
La semaine de prise en charge est composée d’ateliers visant différents objectifs.
- L’ALLIANCE : outil systémique pour cadrer la semaine, angager les jeunes dans une cohésion et une dynamique de groupe dans le respect mutuel
- LES EMBRAYEURS EMOTIONNELS : compréhension et gestion des émotions, Découvrir les valeurs qui m’animent et accepter celles des autres (PNL)
- LA METHODOLOGIE DES APPRENTISSAGES : mise au travail, concepts, identifier les freins aux apprentissages et proposer des techniques pédagogiques facilitantes
- LA COMMUNICATION : Aligner ma communication sur mes valeurs la relation aux autres, au cadre et aux réalités et les aligner à la réalité (systémie et PNL)
- LE SOUTIEN SCOLAIRE : retour sur les notions importantes du niveau scolaire de l’élève en français et en mathématiques. C’est un travail individualisé sur l’élimination de lacunes de l’élève (2 ateliers)
- LA DECOUVERTE DU QUARTIER : visite des lieux ressources et rencontre avec les acteurs locaux, identifier et s’approprier les lieux ressources de proximité et dans la ville
- LA METHODOLOGIE POUR L’ANGLAIS : donner des clés de compréhension et de mémorisation de l’anglais
- LE COACHING SCOLAIRE : travaille sur la posture d’élève, les rapports aux enseignants et enseignements, le rapport au cadre. En fonction des niveaux scolaires des élèves la question de l’orientation scolaire peut être abordée et traitée. valoriser les compétences et connaissances du jeune.
- Créer du lien et installer un climat de confiance. Permettre à l’élève d’identifier ses émotions, décoder sa stratégie de fonctionnement afin de faire évoluer son comportement

Le temps de la prise en charge permet également d’organiser des médiations, entre élèves ou avec des enseignants ou personnels encadrant du collège du jeune accueilli. Afin, de gérer les potentiels conflits qui nuisent et entrave le bon déroulement de la scolarité du jeune.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Une évaluation en continue se fait le long de la semaine : à chaque atelier, l’intervenant évalue le jeune et le jeune s’auto évalu. À la fin de la semaine, un questionnaire est rempli par le jeune. Un retour est fait au collège et le jeune définit ses objectifs pour le mois à venir (mois de veille). Durant cette réunion de bilan un questionnaire d'évaluation est remis à l'équipe éducative du collège.
- Un mois de « veille éducative » débute alors : la référente reste disponible pour le jeune et est en contact avec la CPE. Au bout d’un mois, on regarde si le jeune a tenu ses objectifs. Si ce n’est pas le cas, on propose au jeune un parcours de réussite éducative sur le long terme au sein du PRE
- La réunion de bilan final, au collège, réunit l'équipe éducative, les parents et la Référente du PRE: les objectifs du jeune sont repris pour analyser ensemble s'ils sont atteints, le questionnaire du collège est rendu et rempli afin d'observer et évaluer les changements après un mois, enfin est décidé si le parcours au PRE se poursuit ou s'arrête au vu des progrès

- Les retours sont globalement très positifs : beaucoup de jeunes reviennent spontanément vers le PRE, les principaux des collèges sont satisfaits de l’action.

Originalité du programme

C’est surtout l’approche utilisée qui est originale : les ateliers permettent d’aborder un grand nombre de problématiques, ils sont très complets.

C’est vraiment un dispositif qui a été conçu pour lutter contre le décrochage scolaire : on a un regard pluridisciplinaire sur le jeune, on peut lui proposer un accompagnement individuel prolongé au terme de la semaine.

Une autre originalité est la forte implication des collèges : les enseignants et CPE viennent pendant la semaine de prise en charge et une médiation avec le jeune peut s'organiser si nécessaire.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Les collèges
- Le service jeunesse de la ville
- La prévention spécialisée
- Des associations locales (pour l’intervention dans les ateliers)
- Le CGET
- La Ville

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Gagner la confiance des établissements scolaires, désormais acquise

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Bien communiquer avec les collèges : il est essentiel que les collèges sachent dans quels cas faire appel à ce dispositif du PRE, puis de rester toujours en lien et en contact avec le collège, qu'ils sachent ce qui a été fait avec le jeune et ce qui est travaillé aussi par la suite, de même que la Référente du PRE sachent ce qu'il se passe pour le jeune au collège

Améliorations futures possibles :

- Étendre le dispositif aux jeunes qui ont complètement décroché et qui ne viennent plus ou irrégulièrement en classe

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Construire le dispositif avec l’Éducation nationale, développer de bonnes relations avec les collèges
- Élaborer un programme pertinent et efficace pour l'épanouissement et l'insertion (scolaire, sociale) du jeune

Partager cette fiche
Télécharger la fiche