Logo Association Dignité

Dignité : porter la parole des plus précaires

Résumé : Créée en 2015 par des résidents d’un Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) en région parisienne, l’association Dignité contribue à l’émancipation des personnes en difficultés en organisant des activités culturelles. Elle défend leurs droits en intervenant auprès des travailleurs sociaux et en organisant des événements de sensibilisation.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 8 janvier 2015
  • Lieu de réalisation : Île-de-France
  • Budget : 10000 €
  • Origine et spécificités du financement : Fondation de France

Organisme(s)

  • Association Dignité
  • 10 rue Montcalm
  • 75018 Paris
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 8
  • Adhérents : 50

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  13/09/2017
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Bottom Of the Pyramid (BOP), Population urbaine, Sans abris
  • Domaine(s) :  Culture, Logement

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Frutieaux Sébastien , « Dignité : porter la parole des plus précaires », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Malgré la loi du 2 mars 2002 instaurant les Conseils de la Vie Sociale (CVS), la représentation des résidents de Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) demeure encore faible. L’association Dignité a été créée en 2015 par des résidents eux-mêmes pour faire valoir leurs intérêts auprès des travailleurs sociaux et des directions de centres.

Objectifs du programme

- Défendre les intérêts et les droits des personnes sans-abris et des résidents de CHRS
- Améliorer leurs conditions de vie et favoriser leur émancipation
- Changer le regard sur la précarité
- Faire évoluer le travail social et les modes de gouvernance des centres d’accueil

Actions mises en oeuvre

- Intervention gratuites dans les formations de travail social pour sensibiliser les futurs travailleurs sociaux aux besoins des usagers
- Formations gratuites sur les questions de précarité aux agents de la SNCF, de la BAPSA (Brigade d'assistance aux personnes sans-abri et pour des travailleurs sociaux
- Organisation de sorties conviviales une fois par mois (sorties en bateau mouche, visites du forum de l’image, de musées, soirées dansantes…)
- Organisation d’un séminaire sur l’estime de de soi, deux autres sont programmés
- Organisation d’événements de plaidoyer auprès des décideurs publics et des centres d’accueil pour une meilleure prise en compte des besoins des usagers : journée rencontre inter-CVS Ile-de-France, pique-nique de la Dignité…

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Environ 180 personnes ont pu profiter des sorties conviviales
- Les formations sur les questions de précarité ont sensibilisé plus de 80 personnes intervenant directement sur cette thématique
- Election de 2 membres de l’association aux Conseil de Vie Social (CVS) dans le CHRS de la Mandragore (Mantes-la-Jolie)
- Retour positifs des 12 participants au séminaire : libération de la parole et prise de confiance en soi
- Légitimité de l’association auprès des institutions publiques, l’association est hébergée par la Fédération des Acteurs de la Solidarité d’Ile-de-France.

Originalité du programme

Dignité a été créée et est gérée exclusivement par des personnes ayant vécues dans la rue et/ou dans des centres d’hébergement.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

SNCF, Brigade d’Assistance aux Personnes Sans-Abri (BAPSA), Brigade Spécialisée de Terrain de Paris (BST), Collectif Pouvoir d’Agir, FNARS (Fédération des acteurs de la Solidarité), Fondation Abbé Pierre, Fondation de France et Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Inertie du monde du travail social et de ses modes de gouvernance
- Mobilisation du public concerné

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Développement de partenariats pour mobiliser les publics et sensibiliser les acteurs

Améliorations futures possibles :

- Réflexion sur l’évolution de la structure : créer une structure salariée avec un directeur et un coordinateur et mettre en place une gouvernance partagée (COPIL)

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- L’accompagnement des personnes ne se limite pas aux aspects matériels.
- Convivialité des activités proposées par l’association
- Autonomie et indépendance de l’association en raison de l’absence de financement public
- Engagement des membres de l’association

Pour en savoir plus

Dossier de presse du 12 Mars 2015 : https://pouvoirdagir.files.wordpress.com/2015/03/dossier-de-presse-dignitc3a9-12-mars-2015-vd.pdf


Partager cette fiche
Télécharger la fiche