Logo Danse en Seine

Danse en Seine, une compagnie de danse contemporaine engagée

Résumé : Depuis 2011, l’association Danse en Seine utilise l’art chorégraphique et d’autres médias (photographie, film…) comme vecteur de lien social et d’égalité des chances. Elle intervient à Paris dans des lieux éloignés de la culture (la maison d’arrêt de Bois d’Arcy, et l’hôpital Robert Debré), et particulièrement auprès des enfants de l’Ecole des Amandiers (située dans un quartier prioritaire de la Ville de Paris), en proposant des ateliers de découverte et de pratique artistiques.

Partager cette fiche

Programme

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  05/01/2017
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Elèves, étudiants, Détenus, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Nicolle Anne , « Danse en Seine, une compagnie de danse contemporaine engagée », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Danse en Seine est née du désir des fondatrices de vivre leur passion de la danse en se rendant utiles à la société. Elles créent donc en 2011 la compagnie Danse en Seine qui produit et diffuse des créations chorégraphiques, met en place des actions de développement de la vie culturelle et s’engage dans des projets de renforcement du lien social par la danse, notamment contemporaine. L’association doit sa réussite à son équipe, entièrement bénévole, et se caractérise par l’intervention d’artistes professionnels à travers ses actions.

Objectifs du programme

- Faciliter l’accès aux œuvres artistiques et culturelles dansées, ainsi qu’à la pratique de la danse, en particulier pour les publics éloignés de la culture
- Contribuer à la création et la diffusion d’œuvres chorégraphiques

Actions mises en oeuvre

Plusieurs actions sont mises en place, s’adressant à différents publics :

* « DANSONS LES AMANDIERS »
Un projet annuel qui vise à faire découvrir la danse contemporaine puis faire pratiquer les enfants (et plus récemment, leurs parents) du quartier des Amandiers, situé dans le 20e arrondissement de Paris. Chaque année, Danse en Seine permet aux participants d’assister à une ou plusieurs représentations de danse. Enfin, le projet aboutit à une restitution des ateliers, c’est-à-dire une représentation en conditions professionnelles sur la scène d’une structure culturelle parisienne.
En collaboration avec le directeur de l’Ecole des Amandiers.

*« DANSE, ECOLE ET OPERA »
Le programme Danse, Ecole et Opéra a vu le jour dès la création de l’association et a évolué pour devenir le projet Dansons les Amandiers. Il avait pour objectif la découverte d’une pièce chorégraphique programmée à l’Opéra de Paris aux enfants de l’Ecole des Amandiers et la réalisation d’une nouvelle création.

*« DANSE A L’HOPITAL »
A l’Hôpital Robert Debré, l’association intervient ponctuellement pour des moments de découverte, de pratique et de partage chorégraphiques avec les enfants hospitalisés. Elle les aide à renouer avec leur corps fragilisé par la maladie ou les handicaps.
En partenariat avec la Maison de l’Enfance.

* « DANSE ET DETENTION »
En collaboration avec l’association Champ Libre, les bénévoles de Danse en Seine interviennent à la Maison d’arrêt de Bois d’Arcy pour quelques ateliers de pratique dans le but de réaliser une pièce chorégraphique collective.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Participants : environ 50 pour « Dansons les Amandiers » et une quinzaine pour « Danse et détention »
- Retour très positif : découverte d’une pratique artistique, création de liens avec les autres personnes et développement personnel - autant pour les habitants des quartiers parisiens que pour les personnes détenues qui explorent ainsi une nouvelle forme de communication mais aussi un nouveau rapport à eux-mêmes.

Originalité du programme

L’art chorégraphique n’est pas souvent exploité comme vecteur de lien social. Particulièrement, la danse contemporaine est perçue comme un art élitiste, réservée aux initiés. Danse en Seine tient à faire partager sa passion pour cet art vivant et la faire entrer dans les milieux éloignés de la culture.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

L’Ecole des Amandiers est un partenaire incontournable des projets de Danse en Seine. L’association a développé des partenariats avec des établissements culturels (Carreau du Temple, Vingtième Théâtre, Grande Halle de la Villette) pour la réalisation des ateliers, la restitution de Dansons les Amandiers, les représentations de la Compagnie et la programmation de spectacles. Enfin, l’association a l’occasion de travailler de manière ponctuelle avec des structures sociales, associatives et médicales.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

> L’intervention des membres de l’association étant uniquement bénévole, les actions menées demandent une exigence en termes d’investissement et de disponibilité. Les absences imprévues (du côté des bénévoles, mais également du côté des bénéficiaires) peuvent également ralentir le déroulement du projet.
> Contraintes budgétaires pour réaliser le projet à la hauteur de nos attentes.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

> Insister sur l’importance de la présence et du sérieux des participants pour mener à bien le projet et respecter le travail de chacun.
> Faire appel à l’entourage des membres de l’association motivé pour aider à la réalisation des actions.

Améliorations futures possibles :

> Anticiper la fin des actions solidaires dans le but de faire perdurer les projets dans le temps et continuer à travailler avec les bénéficiaires.
> Développer le réseau de bénévoles pour élargir les compétences de l’association. Trouver de nouvelles perles rares qui apporteront la touche professionnelle manquante.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- La diffusion de la culture au-delà des barrières socio-économiques, géographiques et physiques : aller vers les publics éloignés de la culture, voire empêchés.
- Le pari de projets ambitieux.
- L’investissement des bénévoles lié à leur épanouissement au sein de l’association (actions proposées, ambiance).
- Le plaisir de participer aux actions menées.

Pour en savoir plus

- PHOTOS DE REPETITION ET DU SPECTACLE REGARDE-MOI (projet Dansons les Amandiers 2016)
- AFFICHE POUR LA SOIREE PARTAGEE REGARDE-MOI / DANS L’VENT (projet Dansons les Amandiers 2016 / Compagnie Danse en Seine)
- BANNIERE PROMOTIONNELLE DE L’EVENEMENT AUTOUR DU CLIP CHOREGRAPHIQUE JUST KIDS (projet Dansons les Amandiers 2015)


Partager cette fiche
Télécharger la fiche