Logo Cité lib

Cité lib, une coopérative d’autopartage en Rhône Alpes

Résumé : Cité lib propose près de 200 véhicules en libre-service sur la région Rhône Alpes (Isère, Savoie, Haute Savoie et Loire) à plus de 4000 abonnés particuliers et professionnels.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2010
  • Lieu de réalisation : Rhône-Alpes
  • Budget : N/C

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  05/09/2014
Appréciation(s) du comité : Innovant !
Solution(s) : Environnement Mobilité
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Nationale, Locale
  • Bénéficiaires :  Population urbaine
  • Domaine(s) :  Urbanisme, Transports, Environnement, Changement climatique

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (St Marcel de Félines (Loire))

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Damevin Aurore , « Cité lib, une coopérative d’autopartage en Rhône Alpes », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Dans un contexte de crise écologique, de remise en question de l'autosolisme et de réduction budgétaire, il apparait pertinent de proposer des solutions innovantes pour minimiser le coût et l'impact de la voiture en ville, mais aussi dans les zones péri urbaines ou rurales. Il est donc nécessaire de trouver des solutions permettant de faciliter le passage d'une économie de la possession à une économie de l'usage. L'autopartage s'inscrit dans cette démarche en proposant aux utilisateurs de ne plus être propriétaire d'un véhicule mais de partager une flotte ce qui donne accès à un large choix de véhicule, permet de ne pas se préoccuper de l'entretien et de payer en fonction de son usage.

Objectifs du programme

Proposer une alternative à la possession de la voiture individuelle, une solution pratique, économique, complémentaire aux modes de déplacements doux.

Actions mises en oeuvre

Déploiement de véhicules en libre-service sur les 4 départements (en agglomérations mais aussi dans des zones rurales notamment en partenariat avec les parcs naturels régionaux).
Actions de communication/sensibilisation auprès des professionnels et des particuliers pour faire connaitre l’autopartage et proposer des solutions de mobilité alternative.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Près de 3 000 utilisateurs pour 120 voitures.
Une voiture partagée remplace neuf véhicules en circulation et huit emplacements de stationnement. L’autopartage a donc un impact sur le trafic et sur l’aménagement urbain, l’espace libéré peut être utilisé pour le développement des modes doux ou la végétalisation de l’espace.
Le recours à l’autopartage permet d’avoir accès à un véhicule pour un cout deux à trois fois inférieur à celui d’une voiture particulière (en tenant compte des frais fixes tels que parking, l’assurance ou l’entretien). L’autopartage ouvre donc l’accès à la mobilité à des personnes qui n’auraient pas les moyens d’acquérir un véhicule.

Originalité du programme

- Proposer un système de location dans lequel on ne paye que son usage et non l’ensemble des coûts fixes.
- Réseau national permettant une combinaison facile train+autopartage

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenariat avec des collectivités, entreprises qui ont recours au service ainsi qu’avec des opérateurs de transports, (TC, vélo, SNCF…) pour proposer des titres combinés permettant de faciliter la multimodalité.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Faire connaitre le service et convaincre que la non possession d’un véhicule personnel n’est pas un obstacle à la liberté de déplacement.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Offres permettant de tester le service pour pouvoir juger de sa praticité.
Déploiement de véhicules en nombre suffisant pour proposer un maillage intéressant permettant de répondre aux besoins de tous.

Améliorations futures possibles :

Développement du service, notamment en proposant des solutions en partenariats avec des entreprises et collectivités qui pourraient ouvrir leur flotte interne pour permettre d’augmenter l’offre.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Implanter le service en partenariat avec des collectivités locales, dans des zones mixtes (pro + privé) et desservies par des transports en commun.

Références bibliographiques

Enquête Nationale Autopartage, 6TBureau de recherche, Rapport final, Janvier 2013 : http://6t.fr/download/ENA_RF_130321.pdf

Partager cette fiche
Télécharger la fiche