Logo Cargonomia

Cargonomia : Une coopérative de la décroissance pour vivre mieux

Résumé : Cargonomia est un collectif hongrois permettant la coopération de trois initiatives locales impliquées dans une économie sociale et solidaire. Toutes les semaines, l’entreprise sociale de coursiers, Kantaa, délivre les paniers AMAP produit par la ferme biodynamique Zsambok, grâce à des vélos conçus et construits de façon artisanale par l’atelier participatif Cyclonomia pour permettre le transport de marchandises en milieu urbain. Ainsi, cette plateforme tente de rapprocher les producteurs agricoles locaux et les consommateurs de Budapest en s'appuyant sur les principes de la décroissance : soutenabilité, convivialité et joie de vivre.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Mai 2015
  • Lieu de réalisation : Budapest, Hongrie
  • Budget : 400 €
  • Origine et spécificités du financement : - campagne de financement participatif - contribution numéraire et aussi en services, savoir faire et temps des partenaires, des membres et sympathisants - rémunérations d'activités de “consulting” ou éducationnelles

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  05/04/2017
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Economie solidaire
Pays :  Hongrie
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Coopérative
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Population rurale, Chômeurs, Agriculteurs
  • Domaine(s) :  Environnement, Économie, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Liegey Vincent , « Cargonomia : Une coopérative de la décroissance pour vivre mieux », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Cargonomia est le résultat d’une coopération de 5 personnes aux profils et parcours de vie différents (chercheurs, ingénieurs, militants) français et hongrois pour monter un projet, ou plutôt, une expérience de mise en place d’une économie sociale et solidaire de décroissance. Le projet s'est construit sur la base de coopératives et entreprises sociales existantes ou naissantes à travers leur mise en réseau autour des enjeux de la production alimentaire soutenable, saine et locale retissant le lien social. Budapest présente un environnement associatif favorable grâce à de larges espaces abordables et une ambiance culturelle innovante.

Objectifs du programme

- L’aspiration de Cargonomia est d’arriver à démontrer qu’une économie sociale et solidaire est possible, soutenable et désirable, et ce, même pour la consommation aussi vitale de produits alimentaires. La plateforme coopérative permet de retisser le lien entre le début (producteurs agricoles ruraux) et la fin (consommateurs urbains) de la chaîne alimentaire en y apportant du lien, du dialogue, des rencontres et du sens.
- Concrètement, Cargonomia a trois objectifs: la construction et promotion de transports environnementalement soutenables, la production et distribution de produits locaux de qualités et le renforcement de la vie communautaire et solidaire.

Actions mises en oeuvre

- L’action principale et journalière de Cargonomia est la gestion d’un réseau de répartition de panier AMAP produits à l’extérieur de Budapest et délivré dans Budapest à l’aide de coursiers sur des “vélocargos”. Ces derniers sont construits artisanalement, essayés, loués, vendus, réparés et recyclés le cas échéant, dans les locaux participatifs de Cargonomia en partenariat avec Cyclonomia.
- En parallèle, Cargonomia présente aussi un lieu convivial ouvert qui accueille et co-organise des rencontres, des ateliers de Do It Yourself (repair Café, meubles, couture …) et des évènements culturels et festifs mettant en avant la transmission de savoir-faire.
- Cargonomia est aussi un centre de recherche sur des questions sociétales et environnementales continuant avec l’avancée académique et militante sur la décroissance.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Cargonomia représente la vente hebdomadaire de 50 à 80 paniers entre 10 et 15 euros permettant de pérenniser un emploi riche de sens à environ 25 personnes en situation précaire. Il est important de préciser l’effort des trois structures locales pour offrir des contrats déclarés et correctement rémunérés, une exception parmi les contrats précaires dans le secteur de l’agriculture hongroise.
- La centaine de familles bénéficiaires de ce réseau sont plutôt aisés mais cherchent à consommer et manger différemment. Ils sont invités à participer à la vie de Cargonomia, en particulier à travers la publication hebdomadaire d'une newsletter.

Originalité du programme

- L’originalité de ce projet tient tout d’abord à sa nature associative: Cargonomia est un collectif de différentes structures solidaires proposant des solutions à différents problèmes sociétaux mais défendant une seule approche: le local ouvert. En d’autres termes, Cargonomia peut être qualifiée de “Hub” connectant la production agricole locale, une solution de transport low-tech et de vente directe et conviviale aux consommateurs urbains. La structure mise sur le local jusque dans les moindres détails: production des légumes, construction des vélos, emplois ruraux et urbains locaux, même l’acier provient de l’île de Csepsel au Sud de Budapest.
- L’autre point d’originalité de ce projet est de mettre en pratique localement un concept jusqu’alors “utopique” et académique: la décroissance. Au-delà d’un réseau de chaînes alimentaires locales, Cargonomia est un système économique alternatif est viable, juste, soutenable et autonome.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Pipacs Pékség: coopérative sociale produisant du pain biologique.
- HAZIKO: traiteur, restauration et atelier de cuisine travaillant avec des producteurs locaux.
- TERRA HUNGARICA: production de vins biologiques.
- Partenariats partout en Europe pour la construction des vélos cargos (notamment à Vienne et à Paris).
- Impliqué à Budapest dans différents projets locaux comme Lakatlan (réoccupation de bâtiments vides) ou Arts (accélérer les transitions environnementales et sociales avec 15 organisations Budapestoises en coopération avec une dizaine de villes européennes).
- Actif dans les réseaux internationaux sur la Décroissance en particulier en tant que co-organisateur de la 5ème conférence internationale de la Décroissance à Budapest en 2016.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Les bénéfices de la vente d’AMAP servent seulement à verser un correct salaire au 25 employés des différents partenaires. Ainsi les fondateurs et bénévoles de cette plateforme logistique ne tirent aucun revenu des activités de l'association.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

En respect à la vision de décroissance, Cargonomia n’a pas comme objectif premier la génération de profit et l’agrandissement, mais plutôt l’envie de montrer aux autres localités qu’une alternative est faisable. Construit sur un modèle économique minimal (400 euros de loyer par mois), Cargonomia a ainsi une large liberté d'action et d'expérimentation. Les 5 co-fondateurs étant libérés de tâches chronophages de recherche de fonds ou d’administration de ces fonds, peuvent s’investir en parallèle dans d’autres projets rémunérateurs.

Améliorations futures possibles :

Prochainement, l’initiative de coursiers Kaanta et la ferme de Zsambok réfléchissent à inclure et employer des réfugiés dans le projet Cargonomia. Les améliorations futures du projet passeront par la multiplication de partenariats avec des producteurs locaux dans l’idée de renforcer l’expérience d’une économie sociale et solidaire à Budapest. Il est donc important de retenir l’atout de Cargonomia: la transférabilité.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Plusieurs facteurs ont permis la réussite de Cargonomia, notamment sa solution alternative pour répondre au chômage. Plutôt que d’espérer de gros investissements, de gros projets et de dépendre de l’importation, Cargonomia, avec ses partenaires, à la création d’emploi locaux et ruraux, autonomes, conviviaux et riches de sens répondant de manière soutenable au besoin alimentaire des consommateurs urbains, en créant de nouveaux projets sociaux et écologiques.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Proximité et localité pour renforcer la convivialité sociale
- L’autonomie énergétique pour la protection de l’environnement
- La recherche et la création de nouveaux emplois locaux et émancipateur
- Réflexion sur un système économique alternatif et basé sur la réciprocité

Références bibliographiques

Vincent Liegey, Stéphane Madelaine, Christophe Ondet, Anne-Isabelle Veillot, Un projet de décroissance. Manifeste pour une dotation inconditionnelle d’autonomie, préface de Paul Ariès, Les Éditions Utopia, janvier 2013, (ISBN 978-2-35472-189-3)

Pour en savoir plus

Articles:
- http://budapress.fr/2016/05/31/cargonomia-des-velos-cargos-au-service-de-la-decroissance/
- http://www.cafebabel.fr/style-de-vie/article/cargonomia-lalternative-economique-venue-de-hongrie.html
Page internet officielle (disponible en Français, Hongrois et Anglais): http://cargonomia.hu/francais/
Émission de Radio: https://www.mixcloud.com/Hu_lala/cargonomia-des-v%C3%A9los-cargos-made-in-budapest/


Partager cette fiche
Télécharger la fiche