Logo BLABLA PLAT

Blabla Plat: une offre de restauration étudiante et des pratiques alimentaires plus responsables à Montpellier

Résumé : Le projet Blablaplat, mené depuis 2013, par un groupe d’étudiants de la Licence Professionnelle Nutrition et Alimentation Humaine de l'IUT de Montpellier, vise à favoriser des choix alimentaires sains, équilibrés et durables auprès de leurs camarades, en soulignant les bienfaits de l’adaptation de notre alimentation à différents niveaux.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2013
  • Lieu de réalisation : Montpellier
  • Budget : 70000 €
  • Origine et spécificités du financement : 65 000€ accordés par le FFAS complétés à hauteur de 70 000€; CROUS, Université de Montpellier et DRAAF

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  20/02/2017
Appréciation(s) du comité : Innovant !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Education Santé
Pays :  France, Occitanie
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Académique, Institut de recherche
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Santé, Budget, Alimentation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Masdoua Virginie , « Blabla Plat: une offre de restauration étudiante et des pratiques alimentaires plus responsables à Montpellier », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Constatant que le mauvais équilibre alimentaire des étudiants est lié au manque d’accessibilité à une alimentation durable qui « protège la biodiversité et les écosystèmes, est acceptable culturellement, accessible, économiquement loyale et réaliste, sûre, adéquat sur le plan nutritionnel et bonne pour la santé, elle optimise l’usage des ressources naturelles et humaines » (FAO, 2010), Virginie Masdoua, socio-anthropologue de l’alimentation, conçoit un projet de recherche sur le thème de l’alimentation durable avec un groupe d'étudiants de la Licence Professionnelle Nutrition et Alimentation Humaine (NAH) de l'IUT de Montpellier.

Objectifs du programme

- Améliorer l’offre de restauration afin de (1) proposer des formules équilibrées et variées qui permettent de couvrir les besoins nutritionnels des étudiants (2) tout en respectant leurs contraintes budgétaires
- Changer les pratiques alimentaires des étudiants à petits budgets en diffusant des messages pour favoriser des choix alimentaires sains, équilibrés et durables pour :
o parfaire leurs savoir-faire culinaires avec un matériel restreint,
o augmenter la consommation de fruits et légumes
o limiter le gaspillage alimentaire.

Actions mises en oeuvre

- Réalisation de questionnaires, d’entretiens et d’enquêtes avec carnet alimentaire dans le libre-service du CROUS d’avril à juin 2015 afin d’identifier les choix alimentaires des étudiants à trois niveaux : (1) les manières de table, (2) l’aspect culinaire et (3) la qualité nutritionnelle des produits
- Proposition d’améliorations de la qualité des aliments et de leur préparation à partir d’un inventaire de l’offre du CROUS : introduction du premier yaourt sans sucres bio, 20 recettes de plats cuisinés,…
- Proposition de trois formules de repas dans une optique de libre-service alimentaire qui permet aux étudiants de gagner du temps tout en mangeant équilibré
- Application du premier étiquetage INCO d’un CROUS en France
- Vente de « paniers végétalité » contenant des fruits et des légumes de saison produits localement à un prix abordable (5€) directement livrés sur le campus de l’université
- Création et mise en ligne de vidéos pédagogiques (conseils d’achat, astuces de préparation,…)
- Réalisation de tableaux mettant en évidence le comparatif analytique (qualité nutritionnelle, prix, portion, temps de préparation…) de différentes options.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Grand succès auprès des universités et de leur service de Médecine Préventive et Universitaire qui ont relayé Blabla’plat sur leur page Facebook
- Très bien accueilli par la communauté étudiante : les 20 nouveaux plats ont été plébiscités, d’où la mise en place complémentaire des formules
- L’enquête alimentaire n’a pas démontré de lien direct entre modification de l’offre et choix alimentaires plus sains sans message spécifique adressé aux étudiants.

Originalité du programme

- Si les étudiants sont la cible de ce projet, celui-ci a aussi été construit par certains d’entre eux, les étudiants de la licence en NAH. Le projet est d’ailleurs intégré à leur formation, ce qui les rend particulièrement impliqués
- Co-construction également avec tout un réseau d’acteurs de terrain (médecins, diététiciens, ingénieurs, enseignants,…) coordonné au travers des activités d’enseignement et de recherche de Virginie Masdoua
- Le côté "pilote" du projet : l’expérimentation de l’analyse nutritionnelle d'une offre alimentaire étudiante en se référant à des indicateurs de qualité nutritionnelle « made in France » était jusqu’alors inédite.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Création du programme de recherche en collaboration avec des experts qualifiés : une diététicienne qui avait travaillé avec le CROUS PACA, un chercheur en nutrition…
- Partenariat de type financier ou opérationnel : Université de Montpellier, IUT de Montpellier, DRAAF Occitanie, SUMPPS (Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé de Montpellier), et FFAS (Fonds Français pour l'Alimentation Santé)
- Partenariat avec le CROUS Picardie et l’ARS (Agence régionale de santé Languedoc Roussillon).

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Difficultés à la mise en œuvre des menus équilibrés proposés à cause des marchés, du coût,…
- Manque de formation du personnel CROUS sur tout ce qui touche à la nutrition et à l'équilibre alimentaire ce qui a engendré un allongement du temps alloué au projet
- Difficulté dans le chiffrage du nombre d’étudiants touchés par le projet comme : "combien mangent au CROUS ? Combien vont au libre-service ?" Cela s’est traduit par un certain gaspillage.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Le financement du FFAS a permis d’opérer une prise de conscience chez les acteurs du CROUS/CNOUS de la composition nutritionnelle de leur restauration
- Création des jardins de l’IUT dans l’optique de long-terme de cultiver les déjeuners sur place en autoproduction, sur le modèle de ce que Virginie Masdoua a pu observer à Liverpool au Royaume-Uni
- Mise en ligne de deux nouvelles vidéos : (1) un tutoriel sur les astuces anti-gaspillage alimentaire (comment gérer l'entreposement de ses produits dans le frigo, la date limite de consommation,…) et (2) un autre pour favoriser l’achat de produits bios.

Améliorations futures possibles :

- Développer la communication digitale à travers la création d’applications pour les mobiles
- Élaborer des partenariats avec d’autres écoles de l’université de Montpellier
- Élargir le projet à la population 18-39 ans, c’est-à-dire sortir du statut étudiant car cette classe d’âge est aussi en situation professionnelle (apprentis) et rencontre les mêmes besoins.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

La pérennité de l’intervention est assurée par :
- la DRAAF qui appuie l’achat de produits locaux et de saison : (1) pour la restauration collective et donc par le CROUS Languedoc Roussillon et (2) par le développement de paniers via les BDE des campus universitaires
- par la Médecine préventive étudiante (SUMPPS) qui (1) complète ses ateliers cuisine, repris en 2016, avec une Cité-U du CROUS et (2) communiquer sur les réseaux sociaux les actions mises en place par les étudiants relais santé de l’Université de Montpellier
- par le CROUS : apprendre à faire la cuisine aux étudiants est perçu comme une valeur ajoutée à leur service dans le cadre des logements étudiants.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Un guide des restos à moins de 10€ à Montpellier avec des critères en termes d’alimentation durable et responsable.

Pour en savoir plus

- Page web dédiée du site du Crous de Montpellier présentant le projet et ses évolutions : http://www.crous-montpellier.fr/restauration/une-demarche-alimentation-durable/
- Article CERIN: http://www.cerin.org/actualite-scientifique/blablaplat-des-tutos-culinaires-par-et-pour-les-etudiants.html
Réseaux sociaux:
- Google+ : plus.google.com/112810126951049589165/about
YouTube : youtube.com/channel/UCV7iKmF4wymQ9bxS_PufVLw


Partager cette fiche
Télécharger la fiche