Logo Association Nationale Compagnons Bâtisseurs (ANCB)

Auto-Réhabilitation Accompagnée : une solidarité à bâtir

Résumé : L’Auto-Réhabilitation Accompagnée (ARA) est une démarche destinée à aider des habitants en difficulté dans la résolution de leurs problèmes de logement, qu’ils soient locataires ou propriétaires, en les faisant participer à la réhabilitation de leur logement, accompagnés par un professionnel et des jeunes volontaires en service civique.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1957
  • Lieu de réalisation : France
  • Budget : 3300000 €
  • Origine et spécificités du financement : ACSE, ANAH, service civique, DGALN, DGCS, DJEPVA, INJEP, Régions, Conseils généraux, villes, EPCI, CNAF, CAF départementales bailleurs sociaux, FAP, Fondation Bruneau, FONJEP
  • Télécharger l’annexe n°1
  • Télécharger l’annexe n°2

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  12/06/2014
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Emploi Logement Précarité énergétique
Pays :  France, Bretagne
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Travail, Logement, Énergie, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Farrak Nordine , « Auto-Réhabilitation Accompagnée : une solidarité à bâtir », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Dès 1955, le mouvement de Compagnons Bâtisseurs gagne la France, où des jeunes volontaires participent aux chantiers Castor. La section française voit le jour en 1957.
En 2016, les Compagnons Bâtisseurs, implantés dans 9 régions, sont à ce jour le seul réseau de l’auto-réhabilitation accompagnée structuré à l’échelon national et coordonné par leur tête de réseau, l’ANCB. Il soutient l’émergence de nouveaux projets.

Objectifs du programme

L’ANCB a pour objectif de promouvoir la démarche d’auto-réhabilitation accompagnée. Ainsi, l’association nationale développe des projets d’auto-réhabilitation accompagnée à travers une assistance à maîtrise d’ouvrage auprès des acteurs locaux. Elle peut également en assurer le portage sur de nouveaux territoires d’intervention, en accompagnement de la structuration d’un opérateur local ou d’une nouvelle association Compagnons Bâtisseurs. Cet appui est réalisé avec les expériences et compétences de notre réseau et le soutien de partenaires nationaux.

Actions mises en oeuvre

Le réseau Compagnons Bâtisseurs intervient pour :

- l’amélioration de l’habitat, et à travers cela, la lutte contre la précarité énergétique, au travers de chantiers d’auto-réhabilitation accompagnée et d'auto-construction accompagnée
- l’insertion économique dans le secteur du bâtiment... par des chantiers d’insertion et des chantiers formation, destinés à lever les freins à l'emploi de personnes en grande difficulté.
- l’accueil et l'accompagnement de bénévoles et de jeunes volontaires, à l'origine du mouvement des Compagnons Bâtisseurs.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2015, le mouvement a accompagné 1060 foyers dans leur logement, 900 animations collectives et accueilli 150 volontaires du service civique.
Le projet s’inscrit dans la sphère sociale des personnes très précarisées dans leur logement et face à l’emploi. La démarche d’ARA et l’implication de jeunes volontaires au côté des habitants pauvres ou très modestes relèvent des dynamiques croisées d’ « empowerment » et d’éducation populaire. Les impacts sont directs en termes d’amélioration de l’habitat (ex: rénovation thermique dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique), d’apprentissage professionnel, et induits en termes de remobilisation personnelle, de lien social et d’inclusion socioprofessionnelle.

Originalité du programme

L’originalité de l’ARA est d’offrir une réponse double à un public mal-logé souffrant également de difficultés nécessitant un accompagnement social. Cette double compétence (technique et sociale) constitue un atout qui permet d’aboutir à d’excellents résultats en termes d’insertion sociale. L’ARA possède un atout supplémentaire du fait de sa complémentarité avec les dispositifs existants et de son adaptabilité au contexte local.
Dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique, une telle démarche permet non seulement de sensibiliser les ménages en les impliquant directement (ce qui améliore les chances qu’une bonne appropriation et usage du logement ait lieu ensuite), mais également de réduire les coûts des travaux en réduisant les charges en main d’œuvre pour les travaux les plus légers.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Les actions des Compagnons Bâtisseurs s’inscrivent dans un projet territorial qui mobilisent différents partenaires : Collectivités territoriales, Services de l’État, Caisses d’Allocations Familiales (CAF), Mutualité Sociale Agricole (MSA), Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), Bailleurs sociaux, Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), Fondations… investis dans les politiques de l’habitat, de la cohésion sociale et de la jeunesse, de l’amélioration du cadre de vie, de la formation et de l’insertion professionnelle.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

L’accès limité et insuffisant aux financements publics au travers des aides de l’ANAH pour l’habitat privé, d’une part, et la faible inscription de la démarche d’ARA dans le parc social avec le lancement des prochains Programmes de Rénovation Urbaine (PRU), d’autre part. Les risques induits par les normes relatives à la qualité des ouvrages, par l’imprécision législative et réglementaire liée au statut des personnes et enfin, l’absence d’une démarche structurée de professionnalisation du secteur.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour levers ces freins, plusieurs propositions sont formulées (cf 12 propositions pour la contribution de l’ARA au plan de rénovation énergétique de l’habitat). Leur mise en œuvre ne relève pas d’un « dispositif réglementaire » unique mais d’un ensemble de règles et de conditions à réunir.

Améliorations futures possibles :

Les améliorations futures possibles, identifiées et initiées par le réseau des Compagnons Bâtisseurs sont les suivantes :
Meilleure inscription dans les politiques publiques et meilleur financement des actions.
Mise en œuvre d’un programme de formation spécifique à l’ARA.
Création d’un fond de dotation permettant de financer des chantiers d’ARA.
Programme de développement pour permettre à toutes les régions de bénéficier de cette action.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Le principal facteur de réussite consiste à une structuration du réseau d’opérateurs de l’ARA. Il faut donc faire émerger un tissu d’opérateurs plus dense sur le territoire, reliés entre eux par l’adhésion à une charte éthique et méthodologique.

Pour en savoir plus

• Projet politique des Compagnons Bâtisseurs : Une solidarité à Bâtir
• 12 propositions pour la contribution de l’auto-réhabilitation accompagnée au plan de rénovation énergétique de l’habitat
• L’Auto-Réhabilitation accompagnée : une philosophie à la croisée de l’action sociale et de l’amélioration de l’habitat
• Plaquette nationale Habitat ANCB
• Fiche contact réseau ANCB


Partager cette fiche
Télécharger la fiche