Logo Au Lavoir

Au Lavoir : une laverie sociale et solidaire à Lille

Résumé : L'association Au Lavoir est un lieu de mixité sociale et d’animation. Basée depuis 2012 dans le quartier Faubourg de Béthune, elle permet aux lillois de laver, sécher et repasser leur linge, tout en bénéficiant sur place d'un accompagnement social.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Février 2012
  • Lieu de réalisation : Lille
  • Budget : 120000 €
  • Origine et spécificités du financement : Conseil Général

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  04/08/2015
Appréciation(s) du comité : A généraliser ! Source d’inspiration ! Résultats et impacts imprécis
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Emploi Exclusion et isolement
Pays :  France, Mayotte
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Population urbaine, Chômeurs, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Travail, Santé, Budget, Biens essentiels

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Farahy Driss , « Au Lavoir : une laverie sociale et solidaire à Lille », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Au Lavoir était à l'origine un projet du Centre Social du Faubourg de Béthune (quartier résidentiel défavorisé du sud-ouest de Lille) et de la Fédération des Centres d'Insertion, en partenariat avec la société des Eaux du Nord. Ils avaient alors fait le constat que les logements des familles étaient bien souvent inadaptés, en raison de leur exiguïté et de l'insalubrité. De plus, les bénéficiaires de l'association Solidaire Faubourg (opérant dans le champ de l'aide alimentaire) avaient exprimé leur besoin d'utiliser des lave-linges et sèche-linges. Ainsi, émergea l'idée de créer un service de laverie qui permettrait également de créer du lien social et de favoriser la création d'emplois de réinsertion. Au Lavoir est désormais une association loi 1901.

Objectifs du programme

- Mettre en place un service de lingerie accessible à tous
- Favoriser l'insertion professionnelle de personnes éloignées de l'emploi
- Rendre les habitants du quartier acteurs
- Favoriser la rencontre et la mixité sociale

Actions mises en oeuvre

- Structure ouverte à tous 5 jours sur 7
- SERVICE DE LAVERIE :
> Mise à disposition de : 10 machines à laver (5-7-9 kgs), 10 sèche-linge (5-9kgs) et un espace repassage. L’électroménager, entièrement de seconde main, a été acheté auprès d’Envie (réseau solidaire de reconditionnement électroménager).
> Tarifs : cotisation annuelle (5 euros), 3 types de tarifs tenant compte des ressources et des charges de chaque ménage (étudiant / adapté / normal) et 2 modalités de prise en charge du linge (libre service, à partir de 2€ lessive et séchage inclus, blanchisserie, à partir de 4,50€)
> 4 employés en contrats aidés pour la laverie : ces personnes bénéficient d'un accompagnement, d'une formation en interne aux métiers du linge, ainsi que de la possibilité d'immersion dans d'autres structures
- SERVICE D'ACCOMPAGNEMENT dans les démarches administratives
- ANIMATION DU LIEU :
> Organisation d'activités par et pour les adhérents, comme des sorties sportives, culturelles et de loisirs
> Organisation de rencontres et d'ateliers par des associations locales (comme l'Association Projet). Thématiques abordées : santé, consommation d’énergie, prévention au surendettement, gestion du budget de la famille, lutte contre le gaspillage, aide à la rédaction de CV et de lettre de motivation, informatique... Participation gratuite et volontaire. Sur rendez-vous ou inscription.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- En 2014 : 420 adhérents, 45% des usagers viennent du quartier du Faubourg de Béthune et 55% du reste de la ville
- 4 réinsertions professionnelles : 1 personne en CDI en entreprise, 1 auto-entrepreneur et 1 CDD en entreprise
- Reprise médias, dans la presse locale (La Voix du Nord, Nord Eclair, Métro, Le Parisien..)

Originalité du programme

Au Lavoir est le premier service de laverie sociale et solidaire de France.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Fondation Abbé Pierre : l'association fait partie d'un collectif avec cette fondation.
- Centres Sociaux pour la mise en place d'actions et l'accompagnement des personnes adhérentes au Lavoir

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Mobilisation des bénévoles dans la durée
- Manque de ressources financières pour mettre en place des actions spécifiques
- Manque de temps pour rencontrer les habitants dans les quartiers
- Dépendance aux contrats publiques et aux changements de municipalité : les locaux du Lavoir appartenaient aux Eaux du Nord mais désormais Veolia est gestionnaire. Par conséquent, l'association est contrainte de renégocier les termes du contrat.
- Défi de l'objectif de mixité sociale : certains bénéficiaires acceptent difficilement de se mélanger avec d'autres populations fortement stigmatisées, comme les sans-abris ou les Roms.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Auto-financement grâce à des actions menées par les adhérents (par exemple la vente de gâteaux)
- Pour remédier aux difficultés liées à la mixité, une machine est réservée aux populations vivant dans la rue. Un représentant associatif prend parfois en charge le linge à leur place. Les sorties culturelles permettent aussi d'y pallier.

Améliorations futures possibles :

Devenir un Atelier Chantier d'Insertion (ACI) principalement pour deux raisons :
> obtenir des financements plus importants pour mettre en place des contrats aidés ainsi que pour ouvrir un poste de conseiller en insertion professionnelle dans le but d'améliorer l'accompagnement.
> créer de l'activité économique et permettre ainsi la création de nouveaux emplois

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Ce projet ne serait pas forcément transposable sur tous les territoires. L'important est de s'adapter et de partir des besoins rencontrés et exprimés. Il faut se poser certaines questions : dans quel secteur le mettre en place ? Avec quelle(s) population(s) ? Pourquoi ?
- Implication collective de différents acteurs locaux : autant comme point d’appui dans l’orientation des usagers que dans l'animation du lieu

Partager cette fiche
Télécharger la fiche