Logo Initiatives & Changement

Apprendre à mieux vivre ensemble avec les ateliers d'Initiatives & Changement

Résumé : Basés sur la Pédagogie des Droits de l’Enfant, les Ateliers Apprendre à Mieux Vivre Ensemble de l’association Initiatives & Changement favorisent le développement de compétences psychosociales chez les enfants et les adolescents, pour que ces derniers puissent s’engager en tant que citoyens et participer pleinement dans la société (Île-de-France).

Partager cette fiche

Programme

Organisme(s)

  • Initiatives & Changement
  • 7 bis rue des Acacias
  • 92130 Issy-les-Moulineaux
  • https://twitter.com/IC_France
  • Salariés : 6
  • Bénévoles : 100
  • Adhérents : 250
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  12/02/2015
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Éducation, Formation, Droits fondamentaux

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Lacroix Séverine , « Apprendre à mieux vivre ensemble avec les ateliers d'Initiatives & Changement », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Créée en 1952, Initiatives & Changement France est une association reconnue d’utilité publique, ayant pour mission le développement de la citoyenneté active, en accompagnant enfants, jeunes et adultes à être partenaires de changement pour un meilleur vivre ensemble, notamment à travers la formule inspirée de Gandhi « soyons le changement que l’on veut pour le monde ». Elle est membre de l’Association Internationale Initiatives & Changement qui fédère plus de 44 associations nationales.
En France, Les deux pôles d’activité sont « participation enfance et jeunesse » et « dialogue et citoyenneté ». L’action est à la fois de terrain et de plaidoyer.
« Education à la paix » est un Programme d’Initiatives et Changement France qui a plusieurs volets : des formations pour les professionnels de l’enfance et de l’éducation (Développement de compétences psychosociales et Pédagogie des Droits de l’Enfant), un concours de dessin national parrainé par Plantu sur le thème de la Justice et l’Injustice et des ateliers en milieu scolaire et extrascolaire dont les ateliers Apprendre à Mieux vivre Ensemble. Ces derniers sont basés sur la « Pédagogie des Droits de l’Enfant » développée par l’équipe du Programme sous la direction du conseiller pédagogique Jonathan Levy. Le but est de favoriser le développement des compétences psychosociales chez les enfants et les jeunes pour qu’ils puissent participer effectivement dans la société (droit contenu dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant).

Objectifs du programme

- Développer le dialogue, l’écoute, la compréhension de l’autre et l’acceptation des différences
- Apprendre à vivre ses droits et à respecter ceux des autres pour mieux vivre ensemble
- Construire une relation positive dans un groupe
- Inciter la prise d’engagements personnels et citoyens
- Favoriser la participation des enfants et des jeunes dans la société

Actions mises en oeuvre

Les ateliers Apprendre à Mieux Vivre Ensemble se déroulent principalement dans des écoles primaires et collèges mais aussi dans quelques centres sociaux d’Ile de France. Pendant un cycle de 6 séances 1heure par semaine pendant 6 semaines consécutives), des bénévoles assurent l’animation, et appliquent un dispositif pédagogique précis développé par l’association, basé sur la « Pédagogique des Droits de l’Enfant ». Les notions de justice, respect, participation, dialogue et réflexion sont au cœur du programme. Les élèves choisissent à la fin du cycle un projet citoyen qu’ils mèneront avec leur enseignant(e), en rapport avec les thèmes des ateliers.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Depuis 2010 plus de 4500 enfants et jeunes ont participé aux ateliers dans la région Ile de France
En 2013/2014 :
- 1804 enfants bénéficiaires en 2013/2014 ce qui représente 77 cycles d’ateliers
- 41 projets citoyens menés à terme par les enfants et les jeunes à l’issu des ateliers
- 62% disent avoir appris à communiquer avec un adulte ou un autre enfant, formuler et défendre son opinion, être écouté. 82% déclarent avoir appris à écouter et prendre en compte les avis des autres. 66% affirment avoir pu s’exprimer librement
Les ateliers permettent aux enfants de vivre leurs droits au quotidien, et de reconnaître leur capacité à changer les choses, tout en menant un projet citoyen.
Enfin, les ateliers peuvent aussi avoir un effet sur les pratiques des enseignant(e)s et leur regard sur certains de leurs élèves. Certains participent ensuite aux formations organisées par le Programme.

Originalité du programme

- Beaucoup de programmes se concentrent sur la résolution des conflits, et non sur la prévention. Ce Programme agit en amont.
- C’est une des seules associations à se baser sur une Pédagogie des Droits de l’Enfant, qui a été développée par l’équipe (dont fait partie un psychopédagogue reconnu). Ce dispositif a été testé dans les établissements scolaires et transformé à partir des observations et des commentaires des acteurs de terrain.
- Le Programme promeut un regard différent sur l’enfant en tant que personne à part entière, et non uniquement comme un adulte en devenir.
-Le Programme met l’accent sur la Participation des enfants et des jeunes comme une base essentielle de la mise en place d’un système démocratique.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- De nombreux établissements scolaires en Ile-de-France
- Conseils Général du 93 et du 92
- Mairies de Rosny sous Bois, Clichy la Garenne, Les Mureaux, Paris, Saint Fargeau Ponthierry, Juvisy sur Orge, Vaux le Pénil, Vert Saint Denis, Vauréal
-Membre de la Coordination pour une Education à la Non Violence et à la Paix
-Membre du Printemps de l’Education

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La réussite des ateliers dépend de l’investissement des enseignant(e)s, de leur ouverture aux valeurs et à la pédagogie portée par l’association.
- Les cycles d’ateliers demandent un investissement en ressources humaines important : deux animateurs et deux observateurs par classe. Il faut donc avoir suffisamment de bénévoles disponibles.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Favoriser l’investissement des enseignants : un enseignant doit être présent pendant les ateliers ; inciter les bénévoles à discuter avec eux des ateliers ; bien leur expliquer la démarche de l’association
- Développement de formations destinées aux professionnels de l’enfance
- Recruter des bénévoles régulièrement, développer un parcours de formation pour les bénévoles, et animer la communauté de bénévoles pour que chacun s’y sente bien

Améliorations futures possibles :

Pour améliorer l’impact sur les bénéficiaires, l’association souhaite combiner deux volets du programme « Education à la Paix » : les ateliers et les formations de professionnels. Ainsi, des enseignants seraient formés à la pédagogie des droits de l’enfant, et les ateliers Apprendre à Mieux Vivre Ensemble se dérouleraient par la suite. Ceci permettrait aux enseignants de mieux comprendre la démarche pédagogique du Programme, et éventuellement de l’appliquer dans leur classe par la suite. L’objectif du Programme aujourd’hui est de diffuser son approche pédagogique.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Le dispositif pédagogique est précis, ce qui permet de guider les bénévoles dans l’animation des ateliers. Ces derniers doivent être formés. Le fait qu’ils observent un cycle d’ateliers avant d’animer leur permet de s’imprégner, de mieux comprendre la pédagogie des droits de l’enfant, de poser des questions, etc. Ils sont également encadrés et soutenus pendant leur animation : la coordinatrice de mission éducative est responsable des bénévoles et est disponible pour répondre à leurs interrogations ; des soirées d’enrichissement des pratiques sont organisées pour échanger sur l’action de terrain et sur les différentes questions qui peuvent se présenter pendant l’année.
L’approche pédagogique est aujourd’hui validée par une expérience de terrain solide ce qui permettra dans l’avenir de développer le volet formation pour diffuser cette approche le plus largement possible.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

La Participation des enfants et des jeunes en France et en Europe. Comment favoriser la participation citoyenne des enfants et des jeunes dans la société ?

Pour en savoir plus

Partager cette fiche
Télécharger la fiche