Logo Association Contact Enfance Adolescence Jeunesse (Contact EAJ)

Aider des lycéens à "(re)mettre" le contact" à Argenteuil

Résumé : L’association Contact Enfance Adolescence Jeunesse, en partenariat avec le lycée Garac à Argenteuil (95), propose un atelier de mécanique moto à destination de 15 collégiens en décrochage scolaire ou en risque de décrochage scolaire.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2015
  • Lieu de réalisation : Argenteuil
  • Budget : 9000 €
  • Origine et spécificités du financement : CGET (Commissariat Général à l'Egalité des Territoires)

Organisme(s)

  • Association Contact Enfance Adolescence Jeunesse (Contact EAJ)
  • 94 rue d'Epinay
  • 95100 Argenteuil
  • Salariés : 18
  • Bénévoles : 0

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/07/2016
Appréciation(s) du comité : Résultats et impacts imprécis
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Adolescents, Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Loisirs, Sports

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Riga Jean-Luc , « Aider des lycéens à "(re)mettre" le contact" à Argenteuil », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

C’est essentiellement face au fort taux de décrochage scolaire sur la ville d’Argenteuil que l’association Contact a souhaité mettre en place les ateliers moto. Il y avait aussi la volonté de développer le partenariat avec les autres acteurs de la réussite éducative et d’avoir une meilleure coordination des dispositifs déjà existants.

Objectifs du programme

- Prévenir le décrochage scolaire auprès du public adolescent
- Remobiliser les élèves en situation de décrochage scolaire et leur redonner confiance en eux
- Acquérir des savoir-faire et des savoir-être
- Instaurer de bonnes relations avec du personnel éducatif (professeurs, éducateurs, jeunes)
- Déconstruire les a priori des jeunes par rapport à l'école

Actions mises en oeuvre

- Les séances d'atelier se déroulent le mercredi après-midi de 14h à 16 heures au Lycée Garac hors vacances scolaires.
- La première séance de l’atelier est consacrée à un programme particulier, le France craft : il s'agit de démonter et remonter une voiture électrique entièrement en une seule journée. Dans cette séance inédite, les jeunes vont travailler sur un véhicule (le F-city) particulièrement adapté à la pédagogie de compréhension des différents systèmes et sous-ensembles de l'automobile actuelle. Cette séance permet l’apprentissage du fonctionnement général d’un véhicule.
- Les autres séances consistent à : remettre en état des motos et les préparer pour une utilisation tout terrain, remettre en état un scooter et le rendre conforme pour faire passer le BRS à des collégiens.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Il n’y a pas encore eu de bilan réalisé puisque c’est la première année que cette action est mise en place. Les retours semblent toutefois positifs : les jeunes sont très motivés autour du projet et il y a une forte mobilisation des partenaires.

Originalité du programme

L’originalité du programme c’est le fort partenariat développé avec les autres acteurs concernés par le décrochage scolaire. Chaque atelier est encadré par six intervenants : 3 éducateurs de l’association Contact, 1 référent PRE et 2 enseignants du lycée Garac. La mobilisation des enseignants permet de donner une autre image de l’école aux jeunes.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Les collèges Eugénie Cotton, Jean-Jacques Rousseau et Paul Vaillant Couturier
- Le Lycée Garac pour la mise à disposition de l’atelier
- Le Programme de Réussite Educative (PRE)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Difficulté au niveau de la planification (réserver les salles, dégager des créneaux)

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Une meilleure communication entre les partenaires

Améliorations futures possibles :

- Mettre en place un système de tutorat avec certains élèves du Lycée Garac afin de responsabiliser les élèves de ce lycée technique : chaque jeune du projet serait encadré par un étudiant (bac ou pro ou BTS en alternance) du Lycée Garac.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Forte mobilisation des partenaires
- Volonté de réfléchir collectivement et de trouver de nouvelles solutions
- Mobilisation des jeunes

Partager cette fiche
Télécharger la fiche