Logo Mission Locale Sud Isère

16-17 en Action ! les jeunes déscolarisés accompagnés par la Mission Locale Sud Isère

Résumé : Le dispositif expérimental "16-17 en Action!" mis en place par la Mission Locale Sud Isère, a pour objectif de remobiliser des jeunes mineur-e-s décrocheurs scolaire en leur permettant de découvrir, s’ouvrir au monde, s’émerveiller, reprendre goût aux apprentissages et retrouver une dynamique, tout cela, dans le but de construire un projet de vie et d'insertion.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Janvier 2015
  • Lieu de réalisation : Echirolles - Grenoble (Isère)
  • Budget : 120000 €
  • Origine et spécificités du financement : Région Rhône-Alpes, Conseil Départemental Isère, La Métro

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  13/06/2016
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Coordination des actions Education Emploi
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public, Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Adolescents
  • Domaine(s) :  Travail, Santé, Participation citoyenne, Loisirs, Sports, Éducation, Formation, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : BLANCHARD Benoist GARAC-CRESPIN Mercédès , « 16-17 en Action ! les jeunes déscolarisés accompagnés par la Mission Locale Sud Isère », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

Le dispositif " 16-17 en Action !" est né à la suite d'un appel à projet de la Région Rhone-Alpes de 2014 sur lequel la Mission Locale Sud Isère s'est positionné en incluant un partenariat étroit avec la Mission Locale de Grenoble, le CLEPT (Collège et Lycée Ellitaire Pour Tous) et l'APASE (Association pour la Promotion de l'Action Socio-Educative). Par la suite, d'autres partenaires ont rejoint de façon très active le projet ; les CIO (Centre d'Information et d'Orientation) de Grenoble, le GRETA (structure de l'Education Nationale qui organise des formations pour adultes), les services sport/jeunesse/culture/santé de la ville d'Echirolles, l'AAAMI (Association pour l'Accompagnement des Actions de Mobilité Internationale), la Bouture, les Lycées Mounier (Grenoble) et Marie-Curie (Echirolles), le Planning Familial, la Compagnie Kaléidoscope, France 3.

Objectifs du programme

Sur une période de 8 mois, les jeunes suivent des ateliers collectifs quotidiens et travaillent sur des projets pour leur permettre :
- de réintégrer une scolarité classique,
- d'obtenir un contrat en alternance,
- de suivre une formation professionnelle,
- de s’engager dans un Service Volontaire Européen ou un service civique de nature à développer la citoyenneté, la solidarité, la culture.

Actions mises en oeuvre

Sur la première moitié du dispositif, les jeunes sont accueillis en collectif tous les jours par demi-journée :
- Lundi, mardi, jeudi : Ateliers (projets, travaux encadrés), visites, accueil d'intervenants (santé, nutrition, addictions, techniques d'entretiens, exploration secteurs professionnels, coaching, etc)
- Mercredi : activités sportives
- Vendredi : bilan de la semaine (ou sortie culturelle)
Les jeunes sont reçus individuellement toutes les deux semaines pour faire un état des lieux de l’avancée du parcours et recentrer si nécessaire les objectifs et définir les besoins pour y parvenir, ceci, en lien avec les parents et conseiller-es Mission Locale.
Dès la seconde moitié du parcours, nous maintenons les temps collectifs du lundi et vendredi ainsi que le sport. Le reste de la semaine est consacrée à des accompagnements individuels par demi-journée.
Sur l'ensemble du parcours, des "cafés parents" et soirées de bilan sont organisés pour chacune des 4 périodes.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- De janvier 2015 à juin 2016, le dispositif "16-17 en Action" a accompagné 28 jeunes. Leurs expériences au sein de ce parcours sont variées : 10 chantiers d'insertions avec Synergie chantier éducatif (espaces vert, peinture, distribution de flyers), Cie Kaléidoscope (théatre); 3 BAFA; 14 stages conventionnés + 1 SEP (stage de 3 mois incluant formations et indemnités); 2 services volontaires européens (association AAAMI); 2 services civiques (Unicité); 4 CDD; 4 retours scolaires : CLEPT, Lycée Pro; 8 abandons; 3 exclusions
- Les impacts sur un an sont mesurables pour la première session (janvier à juin 2015) : 6 jeunes suivis par la Garantie Jeunes; 3 situations d'emploi; 3 services civiques; 2 retours en formation; 2 jeunes en périodes de stages
- Nos critères de réussite qualitative évaluent la capacités des jeunes à se mobiliser sur le dispositif, à participer en collectif aux ateliers et à s'impliquer dans leurs parcours.

Originalité du programme

- "16-17 en Action !" accueille tous les jeunes âgés de 16 et 17 ans inscrits à la Mission Locale sans distinction de niveau scolaire ; seule prime l'engagement et la motivation de participer à un dispositif de libre adhésion et non rémunéré.
- Nous mêlons interventions de l'éducation nationale (CIO, Lycée, Greta, CLEPT) et techniques d’éducation populaire.
- Ce projet nécessite une équipe encadrante à temps plein ; la Mission Locale emploie un coordinateur chargé de l'organisation et de l'encadrement général du projet ; l'APASE emploie une éducatrice chargée d'encadrer les jeunes en collectif ou individuellement dans leurs projets de vie ou d'insertion.
- L'équipe encadrante, généraliste de l'insertion, doit trouver dans un collectif de partenaires des compétences particulières en fonction des thématiques abordées. Nous avons des objectifs communs, il est nécessaire de croiser nos pratiques et travailler ensemble : Éducation nationale, services de la ville et associations se côtoient.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Éducation Nationale : les CIO des Eaux-Claires & Olympiques (Grenoble), Le GRETA, les Lycées Mounier (Grenoble) et Marie-Curie (Echirolles), le CLEPT
- Ville d'Echirolles : les services jeunesse (BIIJ), le service des sports, le services des affaires culturelles, le service santé, l'Office du Gout, la Maison pour l'Egalité Femmes-Hommes,
- Associations : Mission Locale de Grenoble, AAAMI, Planning Familial, la Compagnie Kaléidoscope, la Bouture, l'APASE, Agir ABCD (dans le cadre du parrainage)
- Autre : France 3 (réalisation de reportages)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Adhésion des jeunes difficile à capter : cela se traduit par un manque d'implication, d'investissement et beaucoup d'absentéisme,
- Perte de foi des partenaires dans le dispositif lorsque de l'énergie est investie pour une faible mobilisation des jeunes,
- Pas toujours facile de faire "avec eux" au lieu de faire "à la place d'eux"
- Dévalorisation et remise en question de ses compétences professionnelles (équipe encadrante + partenaires) lorsque les parcours n'avancent pas comme voulus
- Impatience, découragement et désinvestissement de la part des jeunes qui constatent de grosses difficultés à faire avancer leurs projets,
- Projet non pérenne ; fuite d’expériences acquises par la pratique, des équipes opérationnelles disséminées, un partenariat à reconstruire, des outils efficaces et un rodage perdus
- Des aides aux jeunes qui disparaissent : CIVIS (Contrat d'Insertion dans la Vie Sociale), SEP (Stage d'Expérience Professionnelle), AJA, aides au permis, structures associatives en difficulté financières
- Manque de temps de préparation en équipe en amont du démarrage

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Une grande souplesse et adaptabilité des partenaires et de l'équipe opérationnelle,
- Une très bonne connaissance du public et la prise en considération des problématiques associées au décrochage scolaire,
- La nécessité d'un collectif partenarial soudé et solide

Améliorations futures possibles :

- Pérennisation des financements,
- Un espace dédié,
- Une structure permanente

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Une équipe opérationnelle soudée et pérenne,
- Des cultures professionnelles différentes et complémentaires,
- Un vrai retour sur expérience,
- La possibilité d’un accompagnement global (présence de l’éducation spécialisée),
- L’invariance de l’emploi du temps pour les jeunes
- Des partenaires impliqués

Partager cette fiche
Télécharger la fiche