Logo La Villa Mais D’Ici

« VILLA MAIS D’ICI » : UNE FRICHE CULTURELLE DE PROXIMITE

Résumé : Depuis 2003, la friche culturelle « Villa Mais d’Ici » accueille des compagnies artistiques et organise des actions culturelles de proximité. En mutualisant un lieu de création ouvert sur la ville, l’association permet de faire se rencontrer des professionnels du monde de l’art et les citoyens.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2003
  • Lieu de réalisation : Aubervilliers
  • Budget : 360000
  • Origine et spécificités du financement : ont 100.000€ de subventions en 2013 (Région Ile-de-France, Ville d’Aubervilliers, Conseil Général, CCUS, Fondation SNCF)

Organisme(s)

  • La Villa Mais D’Ici
  • 77 rue des cités
  • 93300 Aubervilliers
  • Salariés : 5
  • Bénévoles : 10
  • Adhérents : 350
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  17/02/2015
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Aubervilliers)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : SIMON Pernette , « « VILLA MAIS D’ICI » : UNE FRICHE CULTURELLE DE PROXIMITE », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

La Villa Mais D’Ici, association de loi 1901, se définit comme une friche culturelle de proximité. Elle a été créée en 2003 pour permettre à des structures artistiques d’avoir un lieu pour développer leurs activités artistiques.

Objectifs du programme

- Etre un lieu de création artistique e
- Mettre à disposition de locaux pour accueillir des résidents extérieurs.

Actions mises en oeuvre

- Mutualisation pour l'hébergement d'une quarantaine de structures artistiques
- Evènements thématiques organisés plusieurs fois par an,
- Actions culturelles de proximité
- Accueil de compagnies artistiques pour des créations de projets

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 2003 : entre 10 et 15 résidents permanents. 2013 : 45 résidents permanents (soit 120 personnes) dans les arts de rue, le cinéma, la musique, les arts plastiques.
- Pour les actions culturelles de proximité (2013) : Projet « Mémoire de la rue des cités » 80 adolescents ; Projection « Mémoires des rues » 128 habitants ; « Fête des 10 ans » 3 000 personnes ; 3 jours de festival « Fête des Savoirs Faire »4 500 personnes ; ateliers « Romans photos » 5 jeunes de la Police Judiciaire ; atelier « Découverte » 45 élèves.
- De plus en plus de monde vient découvrir le lieu durant les portes ouvertes, au fil des ans un lien s’est construit entre l’association et les habitants, le « vivre-ensemble » s’est accentué. Tous les jeudis, un repas préparé par un cuisinier volontaire est proposé aux résidents et tout le quartier.

Originalité du programme

La Villa Mais D’Ici a la particularité d’être un lieu à la fois de création et de mutualisation, qui est ouvert sur son environnement. Des moments d'échange et de rencontre sont organisés.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Lycées de la ville, Frères Poussière, la Maisons des jeunes et la Médiathèque d’Aubervilliers, A travers La Ville, OMJA

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Vétusté des locaux (ancienne usine) importants travaux de mise aux normes
- Recherche de mécénat pour investissements
- Statut associatif compliqué puisque fiscalisé, volonté de s'orienter vers une société coopérative

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Travaux organisés pour maintenir le lieu en état, mais cela reste un budget important.

Améliorations futures possibles :

- Renouvellement du bail pour 12 ans, des travaux d'amélioration du confort et de mise aux normes sont à prévoir

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Lieu ouvert sur son environnement, inséré dans le quartier.
- Bénévolat important : les résidents et bénévoles s’investissent dans le projet, aussi bien dans le lieu que dans la mise en œuvre.
- Le projet a su évoluer au fil des ans : l’objectif premier d’avoir un lieu pour développer des activités artistiques a été complété par l’organisation d’ateliers ouverts à un public extérieur.
- Mettre en place un fonctionnement associatif, démocratique
- Rester ouvert sur ce qu’il se passe à l’extérieur de la friche

Partager cette fiche
Télécharger la fiche