Logo Centre Recherche Théâtre Handicap (CRTH)

« Souffleurs d’images » : des narrateurs pour les personnes déficientes visuelles

Résumé : Le Centre Recherche Théâtre Handicap développe depuis 2009 en île-de-France le service Souffleurs d’Images qui permet à une personne déficiente visuelle d’assister à l’évènement culturel de son choix en Ile de France. Elle est accompagnée d’un étudiant en art ou d’un artiste qui lui souffle les éléments qui lui sont invisibles.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2009
  • Lieu de réalisation : Ile de France
  • Budget : 55000 €
  • Origine et spécificités du financement : Régions IDF, PACA, Fondations privées

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/12/2014
Appréciation(s) du comité : Innovant !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Entreprise, Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Personnes en situation de handicap, Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Larribe Christophe , « « Souffleurs d’images » : des narrateurs pour les personnes déficientes visuelles », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Né lors de sorties pédagogiques organisées par l’école de théâtre inclusive Acte 21 du CRTH, le service Souffleurs d’Images s’inspire de l’entraide qui s’est naturellement tissée entre les élèves voyants qui accompagnaient, dans la compréhension de l’œuvre présentée, leurs camarades déficients visuels en leur soufflant des éléments descriptifs (descriptions des costumes, des décors, des déplacements etc.). Fort de cette solution qui paraissait si simple, le CRTH a modélisé ce service pour qu’il bénéficie au plus grand nombre.

Objectifs du programme

- Permettre aux personnes déficientes visuelles diverses (naissances, maladie, accident, vieillesse) d’accéder à une offre culturelle élargie, de bénéficier d’un accompagnement adapté et personnalisé et le cas échéant, de rompre leur isolement.
- Accompagner les lieux culturels et leurs collaborateurs, partenaires du dispositif, dans la mise en accessibilité de leur offre culturelle de façon volontariste et pérenne.
- Mobiliser les étudiants en formation artistique pour qu’ils accompagnent les personnes déficientes visuelles en qualité de « Souffleur » ce qui leur donne l’occasion de s’enrichir d’une expérience inédite, de se rendre plus souvent aux manifestations culturelles, et d’apprendre sur la différence en se confrontant au handicap.

Actions mises en oeuvre

- La personne déficiente visuelle choisit le spectacle, le lieu et la date. Un « souffleur » l’accompagne gratuitement (il est invité par le lieu culturel) et lui décrit ce qu’il se passe sur scène, sans interprétation ni commentaire s’adaptant aux envies du spectateur – visiteur.
- Le service est conçu sur la base d’un partenariat entre le CRTH, les lieux culturels et les établissements de formation artistique (conservatoire, Ecole du Louvre etc.). Le CRTH recrute et forme des étudiants en parcours artistique et des artistes bénévoles au soufflage, gère le service et la mise en lien des parties,
- Le CRTH organise des journées de rencontre et d’échange mettant en lien les lieux culturels partenaires, les personnes déficientes visuelles, les associations, les souffleurs d’images, afin que les publics aient connaissance des programmations des lieux et que ces derniers rencontrent leurs futurs publics.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 40 lieux culturels parisiens sont partenaires du service Souffleurs d’Images (liste non exhaustive)
- 40 souffleurs d’images constituent l’équipe actuelle en Ile-de-France, les différentes formations prévues viennent renforcer l’effectif.
- Lors de la saison culturelle 2015 – 2016 (de septembre 2015 à juin 2016), 94 accompagnements Souffleurs d’Images ont été effectués au musée, sur des expositions temporaires, au théâtre, sur des représentations de danse et de cirque.
- Les soufflés et souffleurs sont invités à livrer leurs impressions suite aux différents accompagnements via questionnaire auprès du CRTH. Ces informations permettent de suivre les soufflages et de tenir informé les lieux culturels sur cet accompagnement.

Originalité du programme

Le service Souffleurs d’Images permet au spectateur – visiteur déficient visuel d’accéder à l’événement culturel de son choix, à la date et à l’horaire qui lui convient.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Avec une quarantaine de théâtres et musées en Ile-de-France (ex : Le Lucernaire, Mogador, Théâtre de la Bastille, Musée du Quai-Branly, Parc de la Villette, Réseau Paris Musées…),
- Les personnes malvoyantes peuvent demander d’instaurer un nouveau partenariat avec un théâtre dans le cas où la manifestation culturelle de leur choix ne se trouve pas dans la liste des lieux partenaires.
- Partenariat financier avec les régions Ile-de-France et PACA, Fondation de France.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- L’inquiétude des programmateurs culturels d’une nuisance sonore inhérente au soufflage.
- Le manque de maitrise des besoins des publics cible de la part des lieux culturels.
- Fidéliser les bénévoles.
- Les festivals estivaux, nécessitent de former deux équipes distinctes. Une saison hiver l’autre saison été.
- Certaines pièces de théâtre sont très visuelles, et le soufflage n’est donc pas forcément pertinent.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Quand les théâtres hésitaient à accueillir des « Souffleurs », un » soufflage test » leur a été proposé pour qu’ils se rendent compte que ce n’était pas gênant pour les spectateurs. Les directeurs / programmateurs sont invités à assister à une pièce les yeux bandés et à se laisser guider par un « Souffleur ».
- Vocalisation de leurs programmes de saison.
- Sensibilisation/formation des équipes d’accueil.
- Identification des établissements d’enseignement artistique sur les territoires des lieux culturels partenaires
- Organiser une à deux formations des bénévoles par an, afin de « recruter » de nouveaux bénévoles.

Améliorations futures possibles :

- Organiser des formations localement pour que chaque commune ait son compte de « Souffleurs ».
- Volonté d’élargir le projet à d’autres territoires et de déléguer la gestion quotidienne à des instances culturelles locales. Le CRTH continuerait d’assurer les formations pour les « Souffleurs ».
- Mettre en place une plateforme numérique de réservation de Souffleurs d’Images.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Liberté de choix pour les personnes déficientes visuelles. Liberté de penser.
- Accompagnement des lieux culturels pour mettre en œuvre leur programme d’accessibilité
- Légitimité du CRTH et reconnaissance dans la région concernée
- Gratuité des sensibilisations et des services proposés aux personnes déficientes visuelles et aux lieux culturels.

Pour en savoir plus

- Le projet ‘Souffleurs d’images’ a reçu le prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap en juin 2014, dans la catégorie « sports, cultures et loisirs » (http://www.exempleasuivre.fr/webh/Prix/RESULTATS/Tous-les-laureats/Sport-Culture-et-Loisirs/Regard-en-France-Crth). Projet également nommé au Sésame de l’accessibilité par le conseil national du handicap.
- Reportage de France 3 sur les Souffleurs d’images à Avignon : https://www.youtube.com/watch?v=mP_zKVSPlPY
- Reportage des Souffleurs d’images sur l’exposition Saint Exupéry : https://www.youtube.com/watch?v=PxjA2JKF0oI
- Reportage au musée du quai Branly : https://www.youtube.com/watch?v=qYp8r5F7N_I


Partager cette fiche
Télécharger la fiche