Logo Energie Jeunes

« Exploiter tout son potentiel » : Energie Jeunes mobilisée auprès des collégiens des zones d’éducation prioritaire dans la lutte contre le décrochage

Résumé : Association reconnue d’intérêt général, agréée par le Ministère de l’éducation nationale, « Energie Jeunes » est au service de la réussite scolaire de tous. Aux côtés des enseignants, l’association forme bénévolement, dans les collèges d’éducation prioritaire, les collégiens à la persévérance scolaire.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : septembre 2009
  • Lieu de réalisation : France
  • Budget : 800000 €
  • Origine et spécificités du financement : Entreprises partenaires

Organisme(s)

  • Energie Jeunes , 12 rue Lord Byron
  • 75008
  • Paris Paris
  • Salariés : 7
  • Bénévoles : 600
  • Adhérents : 700
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  24/03/2015
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés !
Solution(s) : Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Coursimault Olivier , « « Exploiter tout son potentiel » : Energie Jeunes mobilisée auprès des collégiens des zones d’éducation prioritaire dans la lutte contre le décrochage », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Philippe Korda, dirigeant fondateur de Korda & Partners, a voulu mettre ses compétences en matière de formation à disposition d’une cause qui lui est chère, la lutte contre l’échec scolaire. C’est pourquoi il a créé l’association « Energie Jeunes » en 2009.
L’échec scolaire résulte le plus souvent d’un cercle vicieux dans lequel se mêlent un manque de travail, de mauvais résultats, la perte de l’estime de soi et le découragement.
La meilleure façon de prévenir l’échec scolaire est la régularité dans l’effort. Cela suppose l’engagement, c’est-à-dire l’implication personnelle dans l’action, ainsi que l’autodiscipline, qui se définit comme la capacité à renoncer à des plaisirs immédiats au projet de bénéfices à plus long terme.

Objectifs du programme

Objectif général : aider chaque jeune à croire en ses capacités, s’investir pleinement dans sa scolarité et prendre de bonnes habitudes.
Objectifs spécifiques par classe :
- En 6ème, acquérir de bonnes habitudes : acquisition d’automatismes en matière de travail scolaire, mais aussi de comportement et d’hygiène de vie
- En 5ème, progresser tous les jours, en particulier dans une matière de leur choix, ce qui est essentiel pour la construction de la confiance en soi
- En 4ème, persévérer face aux difficultés, pour prévenir les attitudes de découragement qui entraînent de nombreux adolescents dans le décrochage scolaire
- En 3ème, s’investir pleinement dans sa scolarité : « faire les choses à fond » dans un but d’efficacité, de plaisir et d’épanouissement

Actions mises en oeuvre

Pour chaque classe, de la 6ème à la 3ème, un programme spécifique a été développé , avec :
-des vidéos de témoignages
-des jeux et exercices pédagogiques
-des documents aide-mémoire.
Le programme :
1- formation : une première intervention en salle de classe qui se conclut par un plan d’action individuel établi par chaque élève.
2- mise en application sur une période de quelques semaines
3- suivi : pour faire le point sur les progrès réalisés et les difficultés rencontrées
Les sessions (trois fois 1h sur l’année scolaire) sont animées en classe par des personnes travaillant en entreprise, accompagnée par un bénévole de l’association, en présence d’un professeur (de préférence le professeur principal).
Les modules pédagogiques sont conçus par l’association et agréés par le Ministère de l’Education Nationale. Chaque début d’année scolaire, les intervenants bénévoles sont formés aux contenus et à la manière de les délivrer (les contenus sont améliorés tous les étés).

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 91% des élèves déclarent avoir décidé de travailler davantage au collège ; et 83% des enseignants déclarent que les interventions Energie Jeunes ont été utiles à leurs élèves
- Fort développement de l’association : en 2010/2011, près de 1 600 élèves touchés ; en 2014/2015, 55 675 collégiens formés dans 2 227 classes. Pour 2015-2016, il est prévu de former 80 000 élèves dans 3150 classes, avec 650 volontaires.
- Energie Jeunes lance en 2014/2015 une étude d’impact du programme, avec suivi de cohortes d’élèves, réalisée par l’Ecole d’Economie de Paris et Sciences Po Paris (Yann Algan)

Originalité du programme

L’association focalise son action sur le développement, chez chaque enfant, de l’autodiscipline, dont il est établi qu’elle influe sur la réussite scolaire de façon décisive. D’autre part, Energie Jeunes suit les élèves en cohortes de la 6ème à la 3ème, dans la mesure du possible.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- De nombreux établissements scolaires en zone d’éducation prioritaires, académies, Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de la Ville
- 17 entreprises partenaires : financements et mécénat de compétences en permettant à leurs salariés de devenir bénévoles pour l’association.
- La France s’engage, initiative présidentielle

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- le processus de collaboration avec les collèges est long et coûteux car il se définit en 3 étapes : réunion avec le Principal pour présenter l’association réunion avec les enseignants pour leur présenter le projet et / ou travailler avec eux sur leur contribution aux interventions et enfin réunion de bilan avec le Principal et/ou les enseignants. Ce mode opératoire est toutefois le gage de la réussite des interventions, qui se déroulent d’autant mieux que les enseignants sont impliqués.
L’implication accrue des rectorats depuis la participation d’Energie Jeunes au projet présidentiel La France S’engage a permis de mobiliser une centaine de collèges liés à Energie Jeunes par des conventions de 5 ans pour participer au projet de mesure d’impact.
- l’assurance de la qualité des interventions repose sur la formation des intervenants et leur accompagnement par l’association à chaque intervention : les interventions se font en binôme, ce qui nécessite une logistique lourde .

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Les programmes des interventions évoluent tous les ans, en fonction des évaluations des élèves et des enseignants

Améliorations futures possibles :

- A partir de l’année scolaire prochaine, 3 séances d’une heure seront prévues pour toutes les classes du collège, au lieu des deux de 2h actuellement, afin de favoriser l’attention des élèves et de mieux s’adapter au temps des collèges.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- L’agrément du Ministère de l’Education Nationale a facilité les contacts avec les collèges
- Les programmes sont conçus par des professionnels de la formation qui ont identifié des facteurs clés pour susciter l’intérêt des élèves, en s’appuyant sur des recherches existantes.
- Les intervenants sont des personnes travaillant en entreprise. Les jeunes ont rarement l’occasion de rencontrer directement le monde professionnel, et cela donne de la crédibilité au dispositif.
- Formation annuelle des intervenants pour être le plus professionnel possible.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche